L'année 1976 fut désastreuse pour Xian. La guerre défigura ses nombreuses bâtisses, la transformant en de vulgaires ruines. Fort heureusement, on entreprit de la reconstruire tout en conservant cet aspect traditionnel. Ainsi, s'apparente-t-elle au jardin Yuyuan, à Shanghai : de belles plantes odorantes s'épanouissent en fabuleux bouquets et ses illuminations soulignent une architecture grandiose. Mais il est une merveilleuse fleur se déployant en son sein. D'un rouge insolent, ses luminescences chatoyantes caressent une étendue d'eau. Le son des tambours et l'odeur du bois confèrent une aura à la fois chaleureuse et fastueuse... on l'appelle le "Lotus rouge". Ce somptueux édifice appartenait autrefois à la royauté en tant que palais. Néanmoins, il fut reconverti en hôtel il y a de cela dix ans par le nouveau président Yao Ping. En effet, ce dernier était désireux d'attirer une clientèle de tout horizon. Depuis lors, le Lotus rouge concentre diverses activités commerciales et politiques, favorisant par là même le tourisme. (poursuivre la lecture)

Huáng Fǔ Wang
avatar

Célébrité : Lee Joon-gi
Messages : 588
Date d'inscription : 10/01/2017
Chien
Age : 34
Argent : 628
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Gardien, Dragon Rouge.

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DRAGON ROUGE


Maybe on the moon
WANG & XUE

Il était plus de dix-sept heures au compteur. La nuit commençait à tomber pour accueillir les lumières rouges de l'hôtel qui illuminaient les allées. Il faisait légèrement frais par le vent qui doucement soufflait. Les couloirs étaient un peu bondés par les préparations de nouvel an lunaire que tout le monde attendait. En tant que gardien, cette période était quelque peu énervante et stressante. Le monde bougeait constamment dans l'hôtel et les passages étaient nombreux aux remparts. Nous devions être très concentrés pendant nos heures de boulot qui n'avaient pas de fin. Une fois gardien, nous avions l'impression de constamment devoir surveiller et garder, même pendant nos heures de pauses. Etant un Dragon Rouge, il était en mon devoir de tout le temps garder. Trop impliqué, il m'arrivait rarement de me reposer. Même si je n'étais pas auprès des remparts, j'étais en train de me pavaner dans les couloirs. Je regardais tout, j'analysais le tout. Constamment sur mes gardes, je restais un peu à l'écart d'autrui, mon but n'étant pas de me faire des amis. Si aujourd'hui je suis entre ces murs, c'était pour un but bien précis. Accomplir ma vengeance en gravissant les échelons petit à petit. Avec le temps, j'y arrivais et la preuve était mon rang. J'étais devenu un des chefs des gardiens et je comptais bien encore évoluer, car tel était mon destin.

En ce moment, j'étais dans l'aile Xi pour les festivités. Je m'étais proposé pour suspendre deux lanternes rouges à l'entrée de chaque chambre. Il semblait que d'autres personnes s'en étaient déjà chargées. Les chambres les plus chères de l'hôtel en avaient déjà d'après ma petite promenade dans l'aile Shi quelques minutes auparavant. Les chambres Ginkgo n'en avaient pas, alors je comptais m'en charger juste pour me changer un peu les idées. Ce n'était pas un travail trop compliqué et trop chargé, c'était pour cette raison que je voulais aider. J'avais pris les lanternes auprès d'un employé qui semblait gêné de me les donner. Il n'avait peut-être pas l'habitude de voir un gardien de mon rang réaliser cette tâche. Ainsi en toute sérénité, j'étais arrivé devant la première chambre à décorer. À côté de moi, il y avait une pile de lanternes que j'avais disposé avec l'aide de l'employé pour éviter de faire des allers-retours sans arrêt. Ainsi, je commençais à prendre deux lanternes quand soudain, ma main percuta celle d'une autre personne...    
TENUE




Spoiler:
 
Invité


Invité


Maybe on the moon
WANG & XUE

Elle marcha rapidement dans les couloirs, au rythme du son de ses talons qui claquaient contre le sol, remplissant ce silence qui en devenait pesant et particulièrement oppressant. Naturellement, n'importe qui aurait pu deviner qu'elle s'était perdue. Son visage était plus fermé que d'habitude, sa démarche plus rapide et ses yeux plus perdus, ne sachant pas vraiment où aller. Elle paniquait presque, mais elle savait se tenir, ne jamais rien montrer de tout ça. Et puis, elle avait pris l'habitude de se perdre avec son sens de l'orientation un peu trop défaillant et son aptitude à se retrouver dans des endroits étranges sans même savoir comment. Elle avait passé l'après-midi à accrocher des lanternes sur les portes des chambres  avec l'aide de Tomo, les préparatifs du nouvel an lunaire s'étaient montrés assez fatigants alors elle s'était retrouvée à suivre un élan de bonté, elle avait proposé à son compagnon pour l'après-midi de finir toute seule après être allée ranger le marche-pieds dont ils s'étaient servis. Fatalement, elle avait perdu son chemin pour le retour et s'était retrouvée à errer dans les couloirs à la recherche d'un carton de lanternes perdu pour finir le travail. Elle ne pouvait s'empêcher de se sentir un peu amusée, pour n'importe quelle autre occasion elle aurait trouvé le prétexte parfait pour laisser quelqu'un d'autre finir ça et partir se reposer mais étrangement, celui-ci l'amusait. Elle redevenait toujours un peu une enfant à l'approche du nouvel an, une petite fille serviable qui prenait plaisir à faire ce genre de choses, aidez les gens et les clients. Elle se sentait bien de retrouver cet esprit un fois par an, c'était comme un renouveau chaque année.

Elle déboucha dans un couloir, stoppa net en voyant une silhouette masculine qui lui semblait étrangement familière au milieu de ces lanternes qu'il avait du disposer lui-même. Elle continua sa marche, un peu plus silencieusement pour arriver près de cette personne sans-même qu'elle ne remarque - Xue avait quelques talents en tant que fantôme semblait-il. Sa main percuta celle de l'homme quand elle tenta d'attraper une lanterne ce qui lui fit laisser sortir un sursaut suivi d'un léger soupir, cela faisait bien longtemps qu'elle s'était mise à refuser tout contact humain. Elle n'était plus habituée à ce que les parties de son corps entre en contact avec celles d'une autre personne, qui qu'elle soit. « Devrais-je m'excuser ? » Un ton qui tirait sur la provocation, bien qu'elle ne le voulait pas. C'était toujours comme ça quand elle parlait, sa nature sarcastique prenait le dessus et tout ce qui pouvait sortir de sa bouche paraissait amer, si bien qu'elle ne l'ai pas voulu. Ce n'était pas réellement sa faute, elle ne savait pas trop contrôler ses paroles. Un jour elle pouvait être la douceur incarnée avec une voix mielleuse pleine de bons sentiments et le jour suivant, toujours cette douceur avec cette pointe d'acrimonie qui lui était propre. Elle n'avait pas pris le temps de regarder le visage de cette personne alors elle fût rapidement surprise quand elle tourna la tête pour reconnaître cet homme qu'elle commençait à plutôt bien connaître.
TENUE
Huáng Fǔ Wang
avatar

Célébrité : Lee Joon-gi
Messages : 588
Date d'inscription : 10/01/2017
Chien
Age : 34
Argent : 628
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Gardien, Dragon Rouge.

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DRAGON ROUGE


Maybe on the moon
WANG & XUE

J'étais en train de prendre une lanterne rouge quand ma main toucha une autre. Sans avoir pris le temps d'analyser cette partie du corps, je relevais aussitôt mon visage pour rencontrer l'autre. Cet autre était une femme que je connaissais, avec qui j'avais déjà discuté. Elle était une Belle Dame du Lotus Rouge à qui j'avais déjà demandé de m'accompagner pour plusieurs soirées solitaires. À l'instant qui suivait, elle me demandait si elle devait s'excuser. Un moment de silence et d'incompréhension me prenait pendant que je la regardais. Il semblait que notre contact l'ait quelque peu gêné. Puis, tu reprenais tes esprits en poussant un léger rire en coin, surpris par sa manière de se comporter. Un sourire finissait cet éclat quelque peu moqueur pour attraper une lanterne rouge. Aucunement. Un dernier regard accompagnait mes mots prévenants.

Une fois l'objet entre les mains, je le tournais sur lui-même pour l'examiner. Je regardais ensuite la porte pour savoir comment j'allais l'accrocher. Dès que je compris le fonctionnement, je me plaçais sous celle-ci et sur la pointe des pieds, je disposais l'objet à sa place initiée. Après deux-trois mouvements, je me plaçais de l'autre côté de la porte. Une de mes mains venait demander une autre lanterne, pour faire un système à la chaîne. Pourriez-vous m'en donner une autre ? Je gardais les formes de politesse, même si nous n'étions plus des étrangers. Après tout, nous avions passé quelques soirées ensemble, mais je n'en connaissais pas plus sur elle. Il serait trop présomptueux de ma part de dire que je la connaissais vraiment. Le temps que nous avions partagé n'était guère pour mieux se connaître et plus si affinité. Elle m'avait souvent accompagné pendant quelques heures de mes longues nuits, à marcher et à raconter des contes vieillis.  

Vous aidez également dans les préparations du nouvel an lunaire ? Une question posait par un homme peut-être un peu trop curieux, mais qui voulait simplement faire la conversation. J'étais bien souvent silencieux, mais je ne suis pas un réservé. Je parlais quand l'envie me venait et quand la curiosité me titillait. Et... il s'agissait du grand événement de l'année, que tout le monde attendait avec impatience et qui en parlait toute la journée. Il s'agissait d'une fête spéciale, très organisée afin que tout le monde puisse en profiter. C'était la période où tout le monde se mélangeait sans nous soucier des différences qui nous marquaient.
   
TENUE




Spoiler:
 
Invité


Invité


Maybe on the moon
WANG & XUE

Cet homme ne lui était pas totalement inconnu à vrai dire, c'était un de ses clients plutôt réguliers. Ils passaient souvent leurs soirées ensemble à jouer aux cartes ou bien à se promener, en se racontant quelques contes dont tout le monde avait oublié l'existence si ce n'était pas un silence. Un silence toujours agréable, comme un instant dans repos dans cette vie agitée. Les soirées avec cet homme étaient toujours agréables il fallait dire, elle percevait ça comme des moments de douceur pendant lesquels elle n'avait besoin de rien faire, ni de parler, ni d'être parfaite : elle se contentait de faire. Il semblait un peu amusé de la réaction qu'elle avait eu, sans doute pas habitué à la voir désemparée même un quart de secondes - personne ne l'était, elle ne se montrait jamais embarrassée pendant ses services. Ses yeux se posèrent vaguement, rapidement, sans un mot sur le visage de l'homme pendant qu'il accrochait une lanterne. D'aussi loin qu'elle se souvienne, elle n'avait jamais vraiment côtoyé un client en dehors de son travail. Elle s'était d'ailleurs un peu trop dévouée à ce dernier depuis quelques temps alors elle en avait presque oublié les contacts sociaux - un sourire se logea sur ses lèvres en pensant à ça, c'était assez amusant.

Elle se redressa et s'adossa quelques secondes au mur, attendant qu'il ai finit d'accrocher la lanterne avant d'aller en chercher une autre à sa demande. Son vouvoiement ne l'interpella pas beaucoup, c'était sans doute normal, ils ne se connaissaient pas vraiment. Ils avaient passés quelques moments ensemble, mais pour elle c'était dû à son travail : ils ne connaissaient rien l'un de l'autre et ne pouvaient pas prétendre le contraire, ils étaient de simples inconnus. Elle ne savait rien de ce qu'il était en dehors du peu qu'elle avait vu, elle pouvait juste penser à lui comme un homme qui ne parlait pas beaucoup, sans savoir ce qu'il pouvait réellement être. Elle n'était jamais du genre à imaginer des choses, à tenter de décrypter les gens et leurs pensées. Peut-être pouvait-on dire qu'elle s'en foutait, elle ne s'intéressait pas vraiment au gens s'il n'y avait pas besoin - ça lui évitait bien des problèmes et c'en était presque arrogant d'attribuer des traits de caractères à quelqu'un dont on ne sait rien, à ses yeux.

Un autre sursaut, accompagné d'un regard quelque peu perdu, sortant difficilement de ses pensées après cette question inattendue. « Je me suis proposée comme volontaire. » Elle n'avait jamais eu réellement l'habitude qu'on lui porte de l'attention ou même qu'on lui demande ce qu'elle faisait - elle ne s'en plaignait pas, elle avait sa part de secrets et ce serait embêtant dans divers contextes si on lui avait demandé ce qu'elle faisait certaines fois, mais elle était surprise qu'il pose une question qui servait sans doute à engager la conversation. Pendant quelques secondes elle s'était sentie comme une enfant, porter par son envie d'exprimer sa joie et de raconter qu'elle adorait le festival du nouvel an et qu'elle trouvait ça merveilleux, mais elle savait se tenir. Ceci dit, personne n'aurait pu douter du fait qu'elle était heureuse d'être là et tout aussi heureuse d'aider pour les préparatifs, aussi épuisants soit-ils. « Vous avez pu vous libérer de votre travail pour aider également ? » Les gardiens avaient des devoirs, c'était un fait et c'en était d'autant plus surprenant de le voir aider pour les préparatifs, surtout après l'avoir croisé par hasard dans le couloir en pensant qu'elle allait devoir finir le travail seule.
TENUE
Huáng Fǔ Wang
avatar

Célébrité : Lee Joon-gi
Messages : 588
Date d'inscription : 10/01/2017
Chien
Age : 34
Argent : 628
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Gardien, Dragon Rouge.

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DRAGON ROUGE


Maybe on the moon
WANG & XUE

La lumière me perçait les yeux et à l'instant qui suivait, un flou temporaire brouillait ma vision. Cet instant me faisait replonger plusieurs années en arrière, lorsque j'étais âgé seulement de quatorze ans. J'étais avec ma mère et mes deux frères à cette même période de l'année. Nous étions en train d'accrocher les lanternes rouges devant notre maison. Je portais mon petit-frère Chang sur les épaules parce que nous étions hauts comme trois pommes. Il accrochait les lanternes qui défilaient entre les mains de Chen, puis les miennes. Nous étions si heureux par les festivités qui s'annonçaient. Le nouvel an lunaire, nous le passions tous ensemble. En famille, nous grignotions quelques raviolis sur le marché, les yeux émerveillaient par les décorations de la ville et des grands dragons en papier marché. Le monde était si grand, puissant et merveilleux à notre âge. Un rien nous surprenait. Tout nous étonnait. Je me rappelais de l'odeur de la cuisine de ma mère qui nous chatouillait le nez lorsque nous rentions du marché. Nous étions si excités et nos ventres réclamaient les douceurs de notre mère. La cuisine de ma mère me manquait et ces moments passés, je les avais presque oubliés...

Le flou disparaissait petit à petit, de même pour mes souvenirs qui s'enterraient. Le son de sa voix m'atteignait et me faisait réagir après avoir un moment, voyagé. Je prenais donc la lanterne rouge qu'elle me donnait en évitant de paraître trop distrait. Je l'accrochais ensuite tout en écoutant ce qu'elle me disait. J'attendais avant de rétorquer. Il est vrai... c'était la première fois que je la voyais en dehors de son travail. D'habitude, je la côtoyais en tant que Belle Dame. En ce moment même, elle était un client de l'hôtel, tout comme moi. Tout comme moi, elle s'était proposée en aide pour les festivités. À vrai dire, la situation était assez amusante ou plutôt surprenante. Je ne m'attendais pas à la rencontrer, à cette heure, en ce lieu, pour ce qui nous étions en train d'effectuer. Habituellement, nous nous rencontrions quand je le demandais. Parfois, c’était Mademoiselle Qian qui se proposait pour m’accompagner dans mes longues soirées. Des heures qui pouvaient être pour elle ennuyantes et interminables. Après tout, je ne savais rien de ses pensées parce que je ne lui avais jamais demandé. Je venais de le remarquer… Oui, c’est mon moment de pause, ma manière de souffler. Vous également, vous avez pu vous libérer… Je me déplaçais pour me rendre à la prochaine chambre et continuer ce que j’étais en train d’accrocher.

Je me plongeais dans un temps de silence, continuant mes actions à répétition à l’aide de cette femme qui ne semblait pas plus bavarde que moi. Puis, tout en ayant les mains élevées, je lui demandais indiscrètement : Dites-moi Mademoiselle. Quel est le plus beau souvenir que vous avez du Nouvel An Lunaire ? La curiosité m’avait encore rattrapée. Il s’agissait peut-être d’une question personnelle à  laquelle elle n’allait pas répondre, mais peu importe. J’étais nostalgique encore ce soir. C’était sûrement le souvenir qui m’avait absorbé tout à l’heure.
TENUE




Spoiler:
 
 
Maybe on the moon (Xŭe/Wang)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» [Anniversaire] Personnages de Type-Moon ! =D
» Castlevania: Circle of the Moon - GBA - 2001
» FRAZETTA'S MOON MAID
» moon disc
» [ARCHIVE][TASKBAR]Brian's pour Rom Moon(6.1 seulement)
Page 1 sur 1
Sauter vers: