L'année 1976 fut désastreuse pour Xian. La guerre défigura ses nombreuses bâtisses, la transformant en de vulgaires ruines. Fort heureusement, on entreprit de la reconstruire tout en conservant cet aspect traditionnel. Ainsi, s'apparente-t-elle au jardin Yuyuan, à Shanghai : de belles plantes odorantes s'épanouissent en fabuleux bouquets et ses illuminations soulignent une architecture grandiose. Mais il est une merveilleuse fleur se déployant en son sein. D'un rouge insolent, ses luminescences chatoyantes caressent une étendue d'eau. Le son des tambours et l'odeur du bois confèrent une aura à la fois chaleureuse et fastueuse... on l'appelle le "Lotus rouge". Ce somptueux édifice appartenait autrefois à la royauté en tant que palais. Néanmoins, il fut reconverti en hôtel il y a de cela dix ans par le nouveau président Yao Ping. En effet, ce dernier était désireux d'attirer une clientèle de tout horizon. Depuis lors, le Lotus rouge concentre diverses activités commerciales et politiques, favorisant par là même le tourisme. (poursuivre la lecture)

Invité


Invité


enquête sur la disparition d’une jeune femme.
Kitsune et Wang

La journée avait commencé de manière très ordinaire pour Kitsune. Il s’était d’abord levé, puis avait pris son traditionnel café tout en fumant une clope. Ensuite, il était allé se laver et avait enfilé sa tenue de travail. Un costume trois pièces, taillé sur mesure. Juste avant de partir, Kitsune se regarda dans le miroir, comme chaque matin. Il ajusta une dernière fois son nœud de cravate et pris un rail de cocaïne avant de sortir de sa chambre, comme chaque matin. Kitsune se dirigea ensuite vers la sortie du Lotus rouge, en prenant soin d’éviter les autres clients et en ignorant les employés de l’hôtel. Devant, une voiture l’attendait, avec à l’intérieur son chauffeur et ses gardes du corps. Durant le trajet entre le Lotus rouge et le Kuroi Doku, son assistante lui fit un brieffing sur ses différents rendez-vous de la journée. Dans tout ce qu’elle dit, il n’y avait rien d’exceptionnel, du moins jusqu’à que son assistante lui dise qu’un dragon rouge, un certain Huáng Fǔ Wang, avait demandé à le voir, pour lui poser des questions sur la disparation d’une prostituée.

Quand mon assistante me parla de cette disparition, je fus très contrarié. Non seulement, une des filles avait disparu, nuisant par la même au commerce, mais en plus, si c’était un des clients, cela voulait donc dire que quelqu’un pensait pouvoir remettre en question mon autorité et ma capacité à punir. Sans parler du fait que cela risquait de rameuter les gardiens au Kuroi Doku, et d’ailleurs cela commençait déjà, puisqu’un dragon rouge voulait me poser des questions, et je hais les questions. Mais, mieux valait le recevoir, pour pouvoir en apprendre plus sur cette fameuse disparation. D’ailleurs, en y pensant, il va falloir que je demande à Li Wei pourquoi je n’ai pas été prévenu. Je déteste ne pas être au courant d’un évènement. Je demandai à mon assistante si le Kuroi Doku avait été nettoyé afin de recevoir le dragon rouge. Elle me répondit par l’affirmative et cela me relaxa un peu. Au final, ce n’était pas une si mauvaise chose que ce fameux Huáng Fǔ Wang veuille me poser des questions, cela me permettra de lui proposer mon aide. Je demanderai à Li Wei de l’aider dans ses recherches, tout en gardant un œil sur lui. En arrivant dans mon bureau, je pris un pris un rail de cocaïne, histoire d’être concentré sur ce que le dragon rouge va me dire. Puis, je m’installai confortablement dans mon fauteuil, un verre de scotch dans une main et un cigare dans l’autre. Je déteste le scotch, je préfère de loin le rhum et le goût des cigares est à mon goût ignoble. Mais, je fais toujours très attention à l’image que les gens ont de moi. C’est en ayant l’air puissant, que l’on devient puissant. Et c’est en inspirant la peur que l’on reste puissant. Mon assistante ouvrit la porte de mon bureau et m’annonça que le fameuxt Huáng Fǔ Wang venait d’arriver dans le Kuroi Doku.
Huáng Fǔ Wang
avatar

Célébrité : Lee Joon-gi
Messages : 588
Date d'inscription : 10/01/2017
Chien
Age : 34
Argent : 571
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Gardien, Dragon Rouge.

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DRAGON ROUGE


enquête sur la disparition d’une jeune femme.
Kitsune et Wang

Une ambiance bien mystérieuse pesait au sein de Xian ces derniers temps. Quelques semaines auparavant, une femme avait disparu sans laisser aucune trace, comme emportée par le vent. Aucun objet, même pas un seul cheveu avait été retrouvé. La seule chose connue était sa disparition dans une ruelle un lundi à la nuit levée. Ainsi, je me chargeais de la mission que j'appelais "Clair de Lune", afin d'y trouver des indices sur cette affaire et d'y apporter plus de clarté. Je n'en avais pas encore parlé aux autres gardiens, préférant m'en occuper avant de lâcher les chiens. Je voulais tâter le terrain avant de laisser mon équipe mettre le pied dans un territoire incertain. Ce soir, j'allais me rendre au GQ de la mafia, seul dans l'intention d'avoir des réponses à mes questions. Je ne savais pas si ma démarche allait m'apporter une solution. Je devais tout de même essayer, creuser parce que mon métier l'obligé. Une fois que je me lançais dans une enquête, l'abandon m'était impossible, parce que l'échec ne m'était autorisé. Trop têtu et acharné, je devais aller jusqu'au bout quitte à m'en faire saigner et à souffrir d'insomnie pendant plusieurs nuits. J'avais cette intuition que cette disparition allait me faire découvrir plus que je ne le pensais. Une sorte de "l'envers du décor" me serait dévoilé après tant d'années. Peut-être que cette enquête me permettrait également d'avancer dans mes plans, que ma vengeance puisse faire un grand pas vers l'avant.

Ainsi, dans la soirée, toujours dans ma tenue sombre de gardien, je pris un avis de passage pour me rendre dans le quartier Est de la ville de Xian en prenant un taxi. J'avais communiqué auparavant à une femme de mon arrivée qui se ferait vers vingt heures lorsque sera tombée la nuit. Je ne savais pas comment j'allais être accueilli. Ce n'était pas la première fois que j'allais m'y rendre, car au cours de mes activités au sein de l'armée, j'avais dû m'y rendre quelques fois pour questionner quelques mafieux connus pour leur secteur trempé et retrempé dans l'illégalité. Contrairement à ce que l'on pouvait penser, ils n'était pas les premières personnes incriminées. Ils avait leur propre business et s'occuper rarement des à côtés. Néanmoins, ils avaient les contacts nombreux qui pouvaient nous permettre à nous, en tant que soldat protecteur de la ville de Xian, de s'infiltrer au sein de d'autres organisations pour enquêter.

Quelques minutes étaient passées et j'étais arrivé devant le QG. Je ne m'étais pas rendu compte du trajet, du temps exact qu'il m'avait pris. Je m'étais perdu dans mes pensées sur cette charge infinie. Les indices étant presque inexistants, cette mission me paraissait sans fin. Un moment donné ou un autre, j'allais tout de même avoir besoin de l'aide des autres gardiens... Sur cette idée, je sortais donc du véhicule et payais le chauffeur de cinq pièces pour son service rendu. Debout devant l'abri, je repositionnais mon manteau bleu nuit avec un air un peu contracté. Je ne savais pas ce qui m'attendait entre ces murs obscurs, mais je devais y aller. Alors, d'un pas presque décidé, j'ouvrais une des portes pour pénétrer les lieux un peu agités. Aussitôt, une femme venue m'accueillir et me demanda de patienter un instant avant de rencontrer le grand homme de ce QG. Je décidais alors silencieusement d'attendre sa venue, les yeux fouineurs à regarder le décor construit et ses individus.    

TENUE




Spoiler:
 
Invité


Invité


enquête sur la disparition d’une jeune femme.
Kitsune et Wang

Je fis simplement un geste de la tête à mon assistante, pour lui signaler qu’elle pouvait faire entrer Huáng Fǔ Wang dans mon bureau. Immédiatement, elle fit demi-tour et alla le chercher. Cela faisait tellement longtemps qu’elle travaillait pour moi que je n’avais plus besoin de mot pour lui donner des instructions. Il faudrait que je pense à lui demander quel est son nom.

L’assistante de Kitsune referma la porte du bureau et alla rejoindre le gardien. Elle lui dit que son patron était prêt à le recevoir, mais qu’avant toute chose, il devait enlever sa veste, ainsi que ses armes, pour une question de sécurité. Huáng Fǔ Wang n’eut pas d’autre choix que d’obtempérer. Il mit toutes dans ses affaires dans les vestiaires situés dans l’entrée et les hommes de main, chargés de surveiller le vestibule, le fouillèrent, pour s’assurer qu’il n’avait aucune arme sur lui. Ensuite, l’assistante et Huáng Fǔ Wang traversèrent le Kuroi Doku. A cette heure-ci, il y avait beaucoup de monde. La plupart était en train de boire, tout en matant des filles qui dansaient contre quelques billets, mais quelques clients se dirigeaient vers une porte menant dans les sous-sols du bâtiment, là où se situait la salle de jeux ainsi que l’immense enclos pour chien, et bien évidemment l’endroit où se déroulaient les combats de chien. Enfin, Huáng Fǔ Wang arriva devant la porte du bureau du renard à neuf queues.

Quand le gardien entra dans mon bureau, je lui fis un signe de tête, pour l’inviter à s’assoir.   Je pu enfin le voir de plus près et il me sembla vaguement familier. Il faudra que je demande à Li Wei d’enquêter sur son passé. Cela pourrait me servir dans le futur, d’autant plus qu’il y a dans ses yeux une étincelle que je n’aime pas beaucoup. Mais, je fis tout mon possible pour rester stoïque, et je fis un autre signe de tête à mon assistante. Il était l’heure du dîner pour mes deux adorables chiots. Elle alla vers le panier se situant à mes pieds et leur donna à manger. Puis, elle se dirigea vers ma bibliothèque rempli de Vinyle et pris un album des Pink Floyd, The Dark Side of the Moon, mon préféré. Cette jeune femme semblait me connaître par cœur, elle savait que je commençais à être en redescente et qu’à ce moment-là, j’ai besoin de musique pour continuer à planer. Mais, tout ce rituel avait un autre but, celui de tester le gardien. Lui montrer que c’est moi qui fais la loi ici. Et, il le comprit, il ne parla à aucun moment, attendant patiemment que je lui permette de poser ses questions.
Huáng Fǔ Wang
avatar

Célébrité : Lee Joon-gi
Messages : 588
Date d'inscription : 10/01/2017
Chien
Age : 34
Argent : 571
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Gardien, Dragon Rouge.

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DRAGON ROUGE


enquête sur la disparition d’une jeune femme.
Kitsune et Wang

Je ne faisais plus attention aux secondes qui défilaient. J'étais absorbé par tout ce qui m'entourait. Même les choses les plus infimes attiraient mon attention si facilement distraite, capturée. Soudainement, je revenais à cette réalité brute. La secrétaire ou je ne sais quel son rang, une femme du moins, celle de tout à l'heure était revenue pour me demander de la suivre. Cependant, avant l'avancée, je devais me dévêtir et me désarmer. Ce n'était guère une surprise et je me demandais même pourquoi je ne l'avais pas fait avant. Je comprenais que le dirigeant souhaitait se sécuriser et qu'il garde une certaine méfiance envers ma personne. Alors, selon leur souhait, j'enlevais mon arme à feu, la seule que j'avais prise avec moi. Mon katana, je l'avais laissé à l'un de mes collègues avant de partir de l'hôtel. Je ne voulais pas être trop chargé. De toute manière, je savais pas ce début de mission n'allait pas m'entraîner dans un grand danger. Après-tout, même s'il s'agissait d'un dirigeant, s'il m'arrivait quelque chose, ça se saurait. Un Dragon Rouge qui venait à partir en ville pour enquêter et qui ne revenait pas quelques heures plus tard... généralement les coupables et les faits n'étaient pas compliqués à trouver et à savoir.

Après avoir répondu aux requêtes de celle-ci, je la suivais au bout de la pièce principale pour à ce qu'il me semblait, rejoindre le chef de la mafia. Je me souvenais de lui. J'avais une bonne mémoire, sans compter mes moments d'absences trop fréquentes ces derniers temps. J'avais déjà eu affaire à lui au cours de certaines missions. Il se nommait Tsun Kei, très connu et réputé dans tous les secteurs. Après tout, ce dernier contrôlé la plus grande des mafias de Xian. Même si le sujet était délicat, que si vous posiez la question sur son existence à des citoyens et qu'ils vous répondaient qu'ils n'en savent rien sur ce sujet, tout le monde dans cette ville la connaissait. J'ai pu avec le temps passé, voir certains aspects des dessous de cette city qui ne sont clairement pas tous jolis. Entre prostitution et des ventes d'armes ou de drogues en tout genre, Xian et son hôtel fleurissaient des commerces illégaux derrière le dos de nombreux Xianois. En tant que gardien, je devais normalement contrôler toutes ces manigances et enfermer toutes ces personnes malfamées. Néanmoins et quelque peu étrangement, aucune directive ne m'était donnée à ce propos. Quelque peu, oui... Ne soyons pas trop con, un instant s'il vous plait. Les dirigeants tout comme le président, tous le savent, tous sont comblés par la monnaie que ces commerces apportent. La drogue était la pilule du bonheur pour la plupart, les armes une sécurité et un joyau de plus dans la collection de certain, les prostituées des poupées utiles pour les plus vicieux... et j'en passe parce que malgré tout ce que je pouvais savoir, j'avais conscience qu'encore beaucoup de détails m'échappaient.

Je rentrais dans la pièce privatisée du dirigeant. Une odeur venait me piquer les narines et je vis le cigare qu'il tenait. Il avait aussi un verre sûrement d'alcool dans une autre main. Cette première image que tu venais de voir de lui était presque stéréotypée. Non, pas de presque, elle l'était effectivement. Il manquait plus que deux ou trois putes autour de lui pour que le tout soit complété. Sans en tirer une quelconque critique hâtive, je prenais place sur le fauteuil qu'il m'indiquait. Je restais tout au long de mon parcours silencieux, n'ayant rien de particulier à clamer. Pour l'instant, je tendais mon oreille au son qui sortait du tourne disque. Je reconnaissais la musique, mais je le gardais pour moi car ma présence ici n'était pas pour débattre sur les goûts musicaux de chacun. Alors, je pris la directive de parler avec tout mon respect. Je tiens à vous remercier Monsieur Tsun de m'accueillir en ce jour et à cette heure et de bien vouloir répondre à mes questions. Un léger sourire presque forcé venait à se dessiner sur mes lèvres comme un gage de reconnaissance et de gratitude envers la personne. Cela ne vous dérange guère si je commence dès maintenant ? Je ne me permettrais de vous déranger et prendre votre temps plus longtemps. Je sortais de l'arrière de mon pantalon un carnet et un stylé accroché dans le but de prendre des notes de cette rencontre inusitée.  

TENUE




Spoiler:
 
Invité


Invité


enquête sur la disparition d’une jeune femme.
Kitsune et Wang

Surtout reste calme, surtout ne t’énerve pas, surtout ne te lève pas de ton fauteuil pour lui tirer une balle entre les deux yeux. Non, mais vraiment, de quel droit ose-t-il parler sans autorisation ? Et en plus, en m’adressant directement la parole, en utilisant mon nom ?

Quand il a ouvert sa gueule pour parler, j’ai vu le regard effrayé de mon assistante, elle sait de quoi je suis capable quand on ne m’obéit pas. Mais, je garde le contrôle de moi-même. Je sers le verre dans ma main, si fort qu’il risque d’exploser. Je prends une grande inspiration, et je fais signe à mon assistante de nous laisser tranquille. Elle partit sans aucune hésitation. Mais, fait attention petit con dédaigneux, un accident est si vite arrivé, surtout dans les bas-fonds, ça traîne de voleur en tout genre. Quoi qu’il en soit, si je veux trouver celui qui est responsable de la disparation, il doit faire le boulot. Alors, jouons le jeu, et répondons à ces questions, de manière la plus aimable possible, avec un petit sourire et si possible mais trop narquois.
Je répondrais à toutes vos questions, mais ne prenez pas de note, je ne souhaite pas voir mon nom apparaître dans des histoires de disparation.
Je reposai mon verre et mis mon cigare dans le cendrier et me leva de mon fauteuil. Je me dirigeai vers la fenêtre de mon bureau, de laquelle j’avais une bonne vue de l’ensemble de ce qu’il se passait dans le Kuroi Doku.
Je vais vous faire gagner du temps, je ne sais rien à propos de cette disparation. Mais, je veux absolument que le responsable soit retrouvé. Je ne veux pas d’une rumeur comme quoi nos filles disparaisse, cela serais nuisible au commerce, et donc à la ville elle-même.
Je me retournai vers le Dragon rouge, pour voir sa réaction. J’avais été franc avec lui, je n’avais pas cherché à dissimuler mes activités illégales. Même si de toutes manière, toute la ville est au courant, je préfère cependant ne pas le crier sur les toits. Mais, quelque chose me disait que je n’avais aucun souci à me faire. Il n’était pas là pour me tendre un piège. Après tout, il avait sortis un vulgaire carnet. Je regarde peut-être un peu trop de film de gangster, mais je pense qu’il aurait plutôt fait profil bas et m’aurait enregistré grâce à des micros.
C’est pourquoi je vais vous aider en vous prêtant certains de mes employés, ils pourront vous être utiles dans la récupération d’information. Si vous êtes d’accord, bien entendu.
Huáng Fǔ Wang
avatar

Célébrité : Lee Joon-gi
Messages : 588
Date d'inscription : 10/01/2017
Chien
Age : 34
Argent : 571
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Gardien, Dragon Rouge.

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DRAGON ROUGE


enquête sur la disparition d’une jeune femme.
Kitsune et Wang

Il me semblait un peu déstabilisé face à mes paroles. Je ne voyais pas vraiment en quoi mes mots pouvaient le mettre dans cet état. À vrai dire, je ne cherchais pas plus loin. C'était un dirigeant tout simplement. Une de ces personnes qui pensaient pouvoir tout contrôler, avoir le monde entre leurs mains. Pourtant, un rien pouvait les faire tomber comme des petits pains. Ils étaient tous tellement aveuglés par leur soif de pouvoir, qu'ils l'oubliaient bien trop souvent. C'est alors que des personnes comme moi intervenaient pour remettre leurs idées en place. Pas aujourd'hui, pas demain, mais petit à petit, un jour ils s'en rendront bien compte. Du jour au lendemain, un homme ou une femme pouvaient gagner en puissance. Le monde était comme tel, instable et incontrôlable. Même l'argent ne pouvait rien n'y faire parce qu'il y avait toujours quelqu'un, pour prendre la place d'un autre. Un jour vous étiez roi et un autre, vous devenez un bouffon, un esclave d'un autre individu qui aurait pris votre trône sans que vous en doutiez...

Le renard à neuf queues ne voulait pas que je prenne des notes. Ce n'était pas trop compréhensible, tout en sachant que je ne l'enregistrais pas. D'aucune manière mes écrits auraient pu définir qu'il s'agissait de ses dires. Mais bon... je faisais comme il voulait. Après-tout, il avait accepté de répondre à mes questions. Il ne fallait pas trop lui en demander à monsieur "le puissant". Trop de paranoïa dans un seul corps, s'en était presque surprenant. Du coup, je rangeais mon carnet là où je l'avais trouvé. De même que mon stylo qui n'allait pas me servir à grand-chose. Heureusement pour moi, ainsi pour lui aussi si j'avais bien compris, ma mémoire était plutôt bonne. Il me fallait un peu de concentration pour assimiler toutes les informations, mais en général, je retenais les choses assez facilement.
Face à son aveu par rapport à cette enquête, je hochais lentement la tête. Il semblait que de nombreuses personnes étaient rattachées à cette histoire. Sûrement, indirectement... Cependant, ce n'était que le début de cette mission et j'en étais déjà tout intrigué. Le fait de voir à quel point ce dirigeant voulait que cette affaire soit rapidement classée était quelque peu fascinant. Je me demandais alors, si les autres dirigeants auraient le même discours que lui. S'ils étaient tous plus au moins liés à cette disparition d'une manière ou d'une autre. Néanmoins, tout seul, les interrogatoires me prendraient beaucoup trop de temps. J'allais devoir demander de l'aide.

« Je vais devoir refuser votre offre monsieur. En tant que gardien, je ne peux m'affilier avec la mafia. Je chargerai un autre homme sur cette affaire pour me prêter main forte. Je vous remercie tout de même pour votre proposition. »  Effectivement, je ne pouvais me permettre de bosser avec des mafieux. Cela allait en l'encontre des principes des gardiens. Et... il était vrai que je n'avais pas amplement confiance en eux. Je préférais mettre quelqu'un que je connaissais sur le coup pour l'avancement de cette mission. Je ne voulais pas de taupes, ni de fuites. D'ailleurs, cette personne je savais déjà qui elle allait être. Un homme avec qui j'avais plusieurs fois travaillé, un homme avec qui je savais que cette mission allait avancer.
Ainsi, je commençais les questions pour éviter de trop s'attarder parce que l'heure tournait. « Connaissiez-vous personnellement cette femme ? »
 

TENUE




Spoiler:
 
Invité


Invité


Enquête sur la disparition d’une jeune femme.
Kitsune et Wang

Un léger sourire s’esquissa au coin de mes lèvres quand je vis le gardien ranger sagement son carnet, avec un petit regard d’incompréhension qui renforça encore un peu plus son air d’abruti.
Quoi qu’il en soit, il refusa poliment ma proposition pour l’aider. Je m’y attendais, aucun gardien n’aurait accepté de l’aide de ma part pour l’aider dans son travail. En réalité, je voulais surtout voir sa réaction. Il me sembla quelque peu surpris, il avait l’air de se demander  si j’étais complétement stupide pour lui proposer un tel marché. En tout cas, il ne semble pas vouloir que son nom et celui de mon organisation apparaissent l’un à côté de l’autre. Cela est tout à fait logique, mais pourrait constituer pour moi un moyen de pression. Je pourrais faire courir une rumeur pour le déstabiliser dans ses recherches et me permettre de retrouver le coupable avant lui et faire justice moi-même. Mais je vais attendre un peu, histoire de voir si mes hommes arrivent ou non à trouver un suspect, ou si j’aurais besoin du dragon rouge pour qu’il le trouve à ma place.

Une chose est sûre, je vais devoir demander à Li Wei de le surveiller de près. Cela va certainement le rendre un peu nerveux de savoir qu’il va être suivi et ce sera quitte ou double. Soit mes hommes auront les informations me permettant de trouver le coupable, soit ils empêcheront le gardien de trouver un suspect. Il faudra que j’en discute.
En attendant, le dragon rouge me posa sa première question. Elle me sembla tout à fait ordinaire, du mois pour un client de prostitués. Je me retournai vers lui pour le regarder.
Je ne connais même pas le nom de la jeune femme qui a disparu. Je n’en ai été informé que ce matin. Et, à vrai dire, que je ne connais pas les noms des jeunes femmes qui travaillent à la maison verte. Au mieux, je l’aurais peut-être déjà vu.
Je le regardai un moment et me redirigea vers mon fauteuil pour m’assoir.
Je vais certainement vous paraître hautain, mais je vous rappelle que je suis un dirigeant, et que par conséquent, je peux accéder au service des belles dames. Il y avait donc très peu de chance pour que je connaisse cette jeune femme personnellement. J’espère donc que vos futures questions seront plus pertinentes.
Huáng Fǔ Wang
avatar

Célébrité : Lee Joon-gi
Messages : 588
Date d'inscription : 10/01/2017
Chien
Age : 34
Argent : 571
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Gardien, Dragon Rouge.

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DRAGON ROUGE


enquête sur la disparition d’une jeune femme.
Kitsune et Wang

Le regard du protagoniste que se tenait devant moi me semblait un peu trop prétentieux à mon goût. Il était en fait rare que je côtoie un dirigeant sans qu'il prenne les citoyens de haut. C'était bien là, un comportement que j'avais du mal à avaler. Ils étaient comme ce petit cheveu sur la langue, qui gênait, qu'on cherchait et qui titillait en ayant qu'une hâte, de le retirer à cause de la gêne occasionnée. Cependant, je me devais être un minimum poli envers lui qui m'avait ouvert les portes de son quartier. Il avait accepté de répondre à mes questions, à sa manière peu agréable, mais il faisait un minimum l'effort de rétorquer. Je n'avais qu'à supporter son arrogance encore quelques minutes, puis je repartirais vers les remparts du Lotus Rouge, dans la nuit sombre. J'avais tout de même une mauvaise sensation, impression par rapport à ma venue ici. Je sentais que les jours avenirs n'allaient pas être d'une grande tranquillité pour moi. Comme si on n'allait m'espionner, s'informer sur ma personne. Rien d'étonnant, tout en sachant qu'il s'agissait du Renard à neuf queues. Un homme connut pour être quelque peu parano face au métier qu'il faisait. Il devait sûrement enquêter sur chaque personne qu'il convoitait, avec qui il parlait et fréquentait pour savoir si elle pouvait être une nuisance pour lui et son mauvais business.

D'après ses dires, il ne connaissait pas la demoiselle disparue. Qu'est-ce qu'il pensait ? Que tout le monde était au courant de sa vie, de ses relations, de ses fréquentations ? De l'heure à laquelle il prenait son thé, combien de cigares il s'enfilait par jour ? Pour ces dirigeants, le monde tournait autour d'eux... J'avais presque l'envie de lui rire au nez à cause de sa fierté bien trop exagérée selon moi. Néanmoins, je ne pouvais me le permettre. Je lui devais un peu de respect, au moins pour cette interrogation. Bref. Je n'avais pas pris la peine de dire quelque chose par rapport à sa méchanceté gratuite. Cela n'en valait pas la peine et allait m'amener nulle part. Je vois. C'était la seule chose que je pouvais répondre. Je poursuivais ainsi mes questions pour avancer et ne pas me retarder dans ma nuit. Savez-vous si certains de vos employés profitent de ce genre de service... la prostitution ? J'avais comme l'impression que cette question était peine perdue. Savait-il quoique ce soit sur ses employés ? S'intéressait-il à eux ou se contentait-il uniquement de leur donner des ordres et de les faire souffrir ? La dernière option me paraissait plus probable à vrai dire... À travers de mes questions, je pourrais de cette manière mieux comprendre cette personnalité de la nuit, des vices. Davantage apprendre sur Monsieur Tsun Kei serait bénéfique pour moi, parce que j'allais sûrement devoir (à l'avenir) me retrouver en face de lui. Souvent, quand des enquêtes étaient à faire, il était l'une des premières personnes mêlées, directement ou indirectement. Et cela, ne me semblait loin de là étrange.

 

TENUE




Spoiler:
 
Invité


Invité


Enquête sur la disparition d’une jeune femme.
Kitsune et Wang

Les questions, mais surtout la présence du dragon rouge, commençait à m’épuiser. Plus le temps passait, plus la fatigue me gagnait de plus en plus vite. Il va sans doute falloir que je retourne chez le médecin. Pour l’instant, il fallait que je réponde le plus rapidement possible à ses questions, pour m’en débarrasser au plus vite. Et si possible, tout en me contenant ma toux, qui à coup sûr me ferait encore craché du sang.

Si la situation ne s’arrange pas, il va falloir que je prenne certaines dispositions.

A chacune de mes réponses, et à chacun de mes gestes, le dragon rouge semblait s’irriter un peu plus. Je ne sais pas s’il enviait la position de dirigeant, ou tout simplement le pouvoir que cette dernière donnait, mais l’inverse ne m’aurait pas étonné. Dans ces yeux, je pensais percevoir une lueur, une lueur d’envie.

Mais cette envie, ce serait plutôt un désir de reconnaissance. Après tout, que ce soit les dragons rouges ou les dirigeants, nous avons tous envie d’être reconnu par nos pairs. Mais lui, je me doutais qu’il était en plus, d’un narcissisme extrême. Peut-être que mon jugement était erroné, mais à mes yeux, il était le genre de personne à se rabaisser, uniquement pour que les gens lui fassent des compliments. Il était sans aucun doute prêt à user de ses charmes, non pas pour obtenir quelque chose, mais uniquement pour savoir que des personnes éprouvent des sentiments, ou à défaut du désir. Et peut-importe qu’au passage, certaines personnes souffrent.

C’est à ce moment, que mon antipathie envers lui, de par sa position de dragon rouge, se transforma en indifférence. J’avais très bien connu des personnes comme lui, et jamais rien de bon n’arrive quand on les fréquente.

Je ne voulais plus le voir. Le seul moyen pour qu’il dégage et que je ne le revois plus jamais, était de répondre à ces questions, même si cela présentait un risque. Même si maintenant ce risque est assez mineur, ne sachant pas encore combien de temps je pourrais contrôler les bas-fonds. La quasi-totalité, si ce n’est la totalité. Si vous le désirer, je pourrais vous faire parvenir une liste de l’ensemble de mes employés ayant recours à ce genre de service. Nous tenons une liste, pour savoir si par rapport à leur chiffre d’affaire, ils ont le droit à du réconfort. Vous n’aurez ensuite qu’à recouper ses informations avec une liste d’employés ayant un casier judiciaire. Je pourrais aussi vous la donnez, pour vous faire gagner du temps. A moins que vous ne considériez que je fasse votre boulot. Je ne voudrais pas vous offenser, je ne voudrais pas que vous ayez une mauvaise opinion de moi. J’essayais tant bien que mal de retenir ma toux qui commençait à me brûler les poumons, sans parler d’un léger sourire. Par contre, je me dois de vous prévenir, certains de mes employés sont jeunes, et n’ont pas encore de casier. Mais ils en auront un tôt ou tard. Il faudra donc être patient. Je le fixai, pour voir sa réaction. Mais sans lui laisser le temps de répondre, je fis un signe de la main en direction de la porte. Bien, j’espère que vous n’avez plus de question. A vrai dire, je n’ai plus la patience de vous répondre. Donc, je vous prierai de sortir. Mon assistante va vous indiquer la sortie.
Huáng Fǔ Wang
avatar

Célébrité : Lee Joon-gi
Messages : 588
Date d'inscription : 10/01/2017
Chien
Age : 34
Argent : 571
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Gardien, Dragon Rouge.

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DRAGON ROUGE


enquête sur la disparition d’une jeune femme.
Kitsune et Wang

Je fixais toujours cet homme, même du coin de l'œil. Je me méfiais de lui. Beaucoup de rumeurs circulaient sur lui. Pourtant, je n'étais pas le genre de'homme à les écouter et à y croire. Cependant, certaines rumeurs pourraient s'avérer être vraies et sans étonnement. Après-tout, ce dirigeant menait le plus grand secteur de drogue. Tous les gardiens le savaient, tout le monde connaissait son business malfamé. Pourtant, personne n'agissait parce qu'il était protégé. Il léchait sûrement les bottes du président comme la plupart des dirigeants. Même les gardiens de la paix ne pouvaient y faire quelque chose. Ce n'était dans aucune de nos missions. Aucunement, les supérieurs nous demandaient d'arrêter ce trafic illégal. Tout simplement parce qu'il rapportait une masse d'argent à Xian. Cette ville illuminée de mille couleurs, qui vous emmenait dans un monde presque irréel décoré par toutes les beautés orientales, était en fait menée par des pourris et rodée par des mensonges et des massacres lavés de tout soupçon.
Je ne me disais pas un guerrier de la justice, cette pensée serait bien trop prétentieuse. La certitude était que je ferais tout mon possible pour les jeter tous au fond du puits pour qu'ils y pourrissent les uns sur les autres, les uns après les autres.  

Le Renard à neuf queues m'informait de quelques détails intéressants. Sa liste me serait utile, au moins ça... Parce qu'il souhaitait mettre fin à notre entretien. Je pensais presque que ma venue ici était inutile. J'aurais au moins chopé cette fameuse liste même si je n'étais pas certain de la recevoir réellement. Après, je me disais qu'il était un homme d'affaires et comme il le disait auparavant, cette histoire avait un léger impact sur son commerce directement ou indirectement. J'espérais la voir, la lire et l'analyser cette liste dont il me parlait.

Je ne m'attardais pas plus longtemps dans la pièce. Je préférais sortir comme il me l'avait demandé pour ne pas faire d'histoire. Rester plus longtemps ne m'apporterait rien davantage. Je me levais du fauteuil et hochais la tête en guise de salutation. « Merci à vous de m'avoir accueilli et d'avoir pris le temps de répondre à mes questions. Je vous quitte en vous souhaitant une bonne soirée. » Je ne prenais pas la peine de lui serrer la main. Je savais très bien qu'il ne se donnerait pas le mal de tendre son bras. Ainsi, je me dirigeais vers la sortie sans me retourner. La secrétaire m'accompagnait jusqu'à l'entrée pour me rendre mes affaires que j'avais laissées préalablement. Je me rhabillais et reprenais le chemin du Lotus Rouge avec un taxi, dans la nuit.
 

TENUE




Spoiler:
 
Contenu sponsorisé



 
Enquête sur la disparition d'une jeune femme (terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» le vieillard et la jeune femme
» [Higgins Clark, Mary] Recherche jeune femme aimant danser
» [Colorisation] Jeune femme aux éventails
» [Bello, Antoine] Enquête sur la dispariton d'Emilie Brunet
» [Egérie Disney] Miley Cyrus
Page 1 sur 1
Sauter vers: