L'année 1976 fut désastreuse pour Xian. La guerre défigura ses nombreuses bâtisses, la transformant en de vulgaires ruines. Fort heureusement, on entreprit de la reconstruire tout en conservant cet aspect traditionnel. Ainsi, s'apparente-t-elle au jardin Yuyuan, à Shanghai : de belles plantes odorantes s'épanouissent en fabuleux bouquets et ses illuminations soulignent une architecture grandiose. Mais il est une merveilleuse fleur se déployant en son sein. D'un rouge insolent, ses luminescences chatoyantes caressent une étendue d'eau. Le son des tambours et l'odeur du bois confèrent une aura à la fois chaleureuse et fastueuse... on l'appelle le "Lotus rouge". Ce somptueux édifice appartenait autrefois à la royauté en tant que palais. Néanmoins, il fut reconverti en hôtel il y a de cela dix ans par le nouveau président Yao Ping. En effet, ce dernier était désireux d'attirer une clientèle de tout horizon. Depuis lors, le Lotus rouge concentre diverses activités commerciales et politiques, favorisant par là même le tourisme. (poursuivre la lecture)

Choi Yoo Jin
avatar

Célébrité : Kim Ji Soo (Jisoo - BlackPink)
Messages : 342
Date d'inscription : 26/01/2017
Singe
Age : 25
Argent : 852
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Héritière et Diamant de Corée

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DIRIGEANTE: LE DIAMANT DE CORÉE


Strawberry pie
Yoojin & Kitsune

Cela fait maintenant quelques jours que j’ai reçu la visite d’un des membres du Kitsune. Quoi de plus normal quand on a affaire avec lui, mais j’étais toujours en rogne contre la méthode dont il a usée pour me rencontrer. Il fallait que j’exprime mon mécontentement et quoi de mieux que de le dire directement au chef ? Claquant la porte de ma chambre pour ensuite arpenter le couloir vers la chambre n°6, je toque à la porte trois fois, attendant que mon aîné me donne la permission d’entrer.

Kei Oppa et moi, c’était assez drôle comme relation. Si certains en avaient peur comme la peste, j’étais sans doute l’une des personnes extérieures de son organisation et de sa famille la plus proche de lui. A aucun moment je n’avais eu peur de lui, c’était mon culot habituel, mais il avait fini par s’y faire, et je le considérais comme le grand-frère que je n’avais jamais eu. Un bien drôle de grand frère, surtout quand celui-ci est le parrain de la mafia, mais ce n’est qu’un détail. Même si maintenant je suis en colère, j’ai pris la peine d’acheter quelque chose qui, j’en étais certaine, lui ferait très plaisir : une tarte à la fraise. Inutile de dire qu’il en raffole, enfin, il faut vraiment le deviner pour le savoir.

La porte s’ouvre, je lève les yeux pour croiser ceux du Kitsune à qui j’offre un vague sourire et de lever la boîte en carton que j’avais dans les mains. « Oppa, j’ai un cadeau pour toi ». Ah, quelle gentille petite soeur j’étais. Entrant sans vraiment attendre qu’il me le dise, je m’assois sur l’un des sièges du salon similaire au mien. Posant la tarte sur la table, je croise mes jambes et lui fait un signe de tête pour qu’il voit enfin la pâtisserie.

« Je me suis dit que ça te ferait plaisir, si jamais les affaires ne sont pas au top en ce moment ! ». Franchement, qui oserait agir de la sorte avec le Renard ? Pas grand monde vraiment, ou bien ils sont déjà morts. En tout cas, moi je me plaît bien à jouer les petites soeurs, bien que Kei Oppa avait mis du temps à m’accorder toute sa confiance. Son frère avait le même âge que moi, et autant dire que nous nous entendions bien comme des enfants. C’était comme ça que j’avais approché le renard.

« En fait, si je suis venue te voir, c’est parce que je voulais te faire part de quelque chose qui ne m’a pas plus chez l’un de tes hommes de mains. » Repris-je avec calme en coupant la tarte. « Je ne sais pas qui il est, je n’ai pas de nom à te donner mais je pense que tu sais qui c’est puisque tu l’as envoyé dans ma chambre pour qu’il y dépose la mallette que tu as récupéré pour moi. Oh, j’espère qu’il t’a bien donné l’enveloppe en échange. Sinon ça fera un point négatif en plus pour lui. Bref, il ne semblait pas me connaître, il m’a prise pour une voleuse et m’a clairement menacé de me trancher la gorge. Il faut sincèrement que tu penses à revoir tes méthodes »

Posant le couteau sur le rebord d’une assiette que j’avais apportée, je lève de nouveau mes yeux sur mon Onii-san comme j’aimais l’appeler. S’il trouvait ça drôle j’en serais plus que vexée, mais ce n’est jamais agréable de sentir une lame tranchante sur le point de vous égorger.

« Si tu le vois, touches-en lui un mot, afin que ça ne se reproduise plus ou je lui coupe réellement la langue » marmonnai-je en servant une part de tarte. Je passais les détails de lui dire comment et pourquoi je lui avais dit que je lui trancherai la langue, ce n’était pas glam. Enfin, j’attendis la réponse de mon aîné, espérant qu’il me prenne un minimum au sérieux.

TENUE
Invité


Invité


Strawberry pie
Yoojin et Kitsune

Je venais tout juste de m’installer dans mon canapé, tout en sirotant un verre de vin rouge lorsque quelqu’un frappa à la porte. Je fini donc mon verre d’un seul trait puis me dirigea vers la porte. Avant de vérifier par me judas de qui il s’agissait, je pris un revolver dans le petit meuble près de la porte. C’était Yoojin. Je savais pourquoi elle était là. Je reposai donc l’arme dans le meuble et lui ouvrit la porte. Sans même attendre que je l’invite à entrer, elle se glissa dans mon appartement. Mais, je ne lui dit rien. Après tout, elle était comme ma petite sœur.

Yoojin se dirigea directement vers les fauteuils du salon et posa le cadeau qu’elle avait apporté. Une tarte à la fraise, mon gâteau préféré. Elle me connaissait vraiment bien. Au passage, elle me taquina. Mais, je ne dis rien. Après ce qu’il s’était passé, elle en avait bien le droit. Yoojin devait d’ailleurs être dans une colère noire. Ce que je comprenais parfaitement.

Après m’avoir dit ce qu’elle envisageait de faire à mon subordonnés, elle me servit une part de tarte et me la tendit. Je la pris et en gouta un morceau. Elle est vraiment excellente, je te remercie pour ce cadeau. Je reposai la tarte et me leva du canapé. Je me mis en face d’elle, le corps raide et m’inclina. Je suis désolé pour ce qu’il s’est passé. De toute évidence, j’ai commis une erreur. Je ferai tout ce que je peux pour les rectifier et pour que cela ne se reproduise jamais. Je saurais le punir comme il se doit. Mais, si tu veux t’occuper toi-même de la sanction, alors je te laisserai faire. Je me relevais et me rassis dans le canapé.

Sans un mot, nous mangeâmes notre part de tarte. Une fois que j’eu fini la mienne, je me levai et alla prendre une cigarette dans mon paquet resté sur la table. Je l’allumai et me dirigea vers le balcon. En tout cas, j’espère que le contenu de la mallette de satisfait. Et en ce qui concerne l’enveloppe, j’ai l’ai bien reçu. Il m’a par ailleurs dit qu’il t’avait rencontré, et qu’il y avait eu un léger incident. Mais à vrai dire, je pensais qu’il t’avait surpris en sortant de la salle de bain, ou quelque chose du genre. Je suis une fois de plus désolé pour ce qu’il s’est passé. Je jetais ma clope dans un des cendriers posé sur le balcon et je refermais la porte fenêtre. De toute évidence, il a fait un excès de zèle. Je te demande de ne pas trop lui en vouloir, et je tâcherai de lui parler. Mais, comme je te l’ai dit, si tu veux qu’il soit puni en conséquence de ses actes, alors, c’est ce qu’il se passera.

Yoojin gardait le silence, elle semblait réfléchir à la meilleure des punitions, ou du moins à la meilleure des choses à faire. Pendant qu’elle réfléchissait, je nous servis deux verre de vin rouge et posa le sien en face d’elle.
Choi Yoo Jin
avatar

Célébrité : Kim Ji Soo (Jisoo - BlackPink)
Messages : 342
Date d'inscription : 26/01/2017
Singe
Age : 25
Argent : 852
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Héritière et Diamant de Corée

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DIRIGEANTE: LE DIAMANT DE CORÉE


Strawberry pie
Yoojin & Kitsune

Voir Kei nii-san savourer ce petit en cas me fit sourire, fière de ma piètre réussite. Néanmoins, sa réponse me satisfit plus que je ne l’attendais. Réfléchissant à ses paroles, une ombre de sérieux passa dans mes prunelles. J’avais bien envie de lui faire manger la poussière à cet homme mystère qui avait osé me menacer avec une lame sur ma gorge. Le calme, le contrôle de soi…Heureusement que j’en avais suffisamment pour ne pas devenir une véritable hystérique.

« Nii-san, peux-tu me dire son identité ? J’ai un doute, car il me fait drôlement penser à quelqu’un que je connais. Après, Xian est tout de même assez grande, les probabilités que ce soit cette personne sont minces, mais si c’est elle, alors…J’en serais fâchée. Encore plus. »

Je serre ma fourchette entre mes doigts et passe mon autre main dans mes cheveux, regardant sans vraiment regarder le vide. Puis je continue sur ma lancée. « Tu le sais bien Nii-san, que je déteste lorsque l’on me ment, alors pourquoi j’ai cette grosse impression de tromperie ? Je le sens moyennement. Je préfère que ce soit toi qui le punisse, je risquerai d’être trop méchante. Et puis c’est ton homme de main, non le mien »

Je savais quand même qu’il tenait particulièrement à cet homme qu’il considérait comme son ombre. Ombre que je n’avais jamais vu à visage découvert, mais dont l’identité me rongeait intérieurement. « Veille juste à le recadrer, comme il se doit, ça me conviendra parfaitement si quelqu’un peu éviter de se faire égorger comme un mouton ». Je pris le verre qu’il avait posé sur la table, buvant une gorgée et m’enfonçais dans le dossier du fauteuil.

« Sérieusement, il me fait penser à Xiu Wen, tu sais le fils du portraitiste du coin. Leur comportement sont complètement différents, mais…les voix se ressemblent. » Songeuse, je me mordis la lèvre et reluqua mon aîné. « Dis-moi si je me trompe, c’est important ». En effet, Xiu Wen si c’était bien lui, m’avait bernée depuis le début, et si c’était le cas, alors il allait vite en pâtir, non pas d’une lame mais à son propre jeu. L’arroseur arrosé.

« Ah, quelle vie je mène » me lamentai-je en buvant une autre gorgée de vin. Je me sentais radicalement changée depuis mon arrivée ici, et en plus, avoir de proches relations avec le parrain de la mafia ne pouvait apporter que du changement.

TENUE
Invité


Invité



Pendant que Yoojin parlait, et me questionnait sur l’identité de son agresseur, je me resservis un verre de vin et une part de tarte. Je devais m’occuper les mains, pour qu’elle ne voit pas le dilemme qui était en train de s’opérer en moi. Devais-je lui dire l’identité de mon ombre ou non ? Si jamais elle s’apercevait que son raisonnement était juste, elle se vengera sur le pauvre Xiu Wen telle une furie. Mais, si jamais je lui disais que ce n’était pas lui, et qu’elle découvrait la vérité, alors ce serait sur moi qu’elle se vengera.

J’attendis patiemment qu’elle ait fini de parler, puis je reposai mon assiette sur la table. En ce qui concerne l’identité de ton assaillant, je ne peux pas te dire que ce soit Xiu Wen, mais je ne peux pas non plus te dire que ce n’est pas lui. Je me penchai vers elle, pour capter toute son attention. Mais, je t’en prie, ne soit pas trop dur avec lui. Je lui réserve déjà une punition assez douloureuse comme ça. Et puis, tu as certainement d’autres chats à fouetter. Je me levai et alluma une autre cigarette. Je devrais sans doute ralentir, mais en ce moment, mon niveau de stress atteignait des sommets. A commencer par cette histoire de mallette. Tu dois rapidement contre attaquer. Mais surtout, tu dois te protéger. Au moins, avec cette histoire, tu as dû te rendre compte que n’importe qui pouvait rentrer dans ta chambre pour te tuer. Si tu le désires, je peux mettre à ta disposition un garde du corps.
Choi Yoo Jin
avatar

Célébrité : Kim Ji Soo (Jisoo - BlackPink)
Messages : 342
Date d'inscription : 26/01/2017
Singe
Age : 25
Argent : 852
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Héritière et Diamant de Corée

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DIRIGEANTE: LE DIAMANT DE CORÉE


Strawberry pie
Yoojin & Kitsune

Cela ne fit qu’accroitre mes soupçons sur l’identité de mon visiteur. Le fait qu’il ne réponde qu’à moitié me poussa à lever les yeux au ciel. Oui c’était important, et si je devais le savoir toute seule qu’à cela ne tienne, je le ferai bien.

« J’ai certes d’autres chats à fouetter, mais si tu tiens à le savoir, ça me déplait fortement de me faire agresser physiquement de la sorte. C’est tout. Je suis déjà très gentille de te laisser le punir, sinon je l’aurais fait avec plaisir… »

Ses sages conseils me firent rire. Je n’étais pas si bête. « Il est entré car tu lui a donné mon double que je t’ai donné. Sinon, je t’assure que personne ne met les pieds à part moi, ma belle dame et autres personnes en ma présence. Il ne s’attendait pas à me voir ici, c’est tout. Et puis, ne t’en fais pas pour le garde du corps, j’ai trouvé quelqu’un qui pourra m’aider »

Je tourne le verre entre mes doigts, admirant le reflet de la lumière ce celui-ci et l’intense couleur rouge. Je lève ensuite les yeux vers mon aîné avant de faire la moue.

« Tu devrais mettre le hola sur la cigarette ou tu vas rendre l’âme avant même d’avoir ton premier cheveu blanc »

Je secouais la tête d’un air réprobateur. Je n’étais pas sa mère, mais je n’aimais pas trop le voir picoler de trop et fumer de trop. Je pose mon verre après avoir fini le contenu d’une traite.

« Et pour la mallette, on me l’avait dérobée alors que mon associé était censé la garder. Je pense plutôt à un complot… »


La paranoïa était devenue une amie quotidienne qui accompagnait chaque pas que je faisais dans cette ville fortifiée. Nous avions sûrement des alliés, mais des ennemis aussi. C’est pour cela qu’il était préférable de se faire des amis que des ennemis.

« Et puis tu sais Nii-san, je pense m’en sortir »

Je n’avais recourt qu’à lui en cas d’extrême cas, et je le lui rendais bien par divers informations ou autres qu’il me demandait. C’était un échange de bon procédé. Quoi qu’il en soit, l’identité de mon mystérieux agresseur me tourmentait. Je me permis de reprendre un verre de vin.

« Et toi ? Du neuf ? Cela fait un moment que je ne t’ai pas vu. »

TENUE
Invité


Invité


Strawberry pie
Yoojin et Kitsune

Depuis que j’étais arrivé à Xian, les différentes personnes que j’avais croisé m’avais soit donné des conseils, soit des réprimandes. Yoojin se plaçait dans la première catégorie. Je soupirais donc, écrasa ma cigarette et allai me poser dans mon fauteuil. Pas grand-chose de spécial, une petite toux, tout au plus. Et pour cette histoire de cheveux blancs, ne t’en fais pas. De toute façon, je ne suis pas sûr que cette couleur m’irait au teint.
Je me penchai vers Yoojin. Mais, pour le garde du corps, fait bien attention à qui tu choisi. Ici, les évènements peuvent vite changer et le pouvoir peut vite changer de main. Je me replaçai au fond de mon fauteuil. Quant à cette histoire de complot, je me vais mettre mes employés sur l’affaire, et on châtiera comme il se doit le responsable.
Sans même réfléchir, je me resservi un verre de vin. Pour le double de ta porte, je l’ai effectivement donné pour éviter de t’importuner et surtout pour qu’aucun de mes employés ne te croise. Mais j’ai commis une erreur. Je vais te rendre la clé.
Sans même réfléchir, je me rallumai une autre cigarette. Cela n’a rien à voir avec ce dont on est en train de parler, mais, mon frère est au Japon et il ne pas tarder à rentrer. Accompagné d’autres membres de notre organisation avec lui. Cependant, à part mon frère, j’aimerais mieux qu’ils ne passent pas par la grande porte. Cela me coûterait cher,  je préférais que leur arrivée soit la plus discrète possible. J’aurais donc besoin de ton aide. J’envisage le fait de les faire entrer dans Xian dans d’énormes caisses, et bien sûr, il faudrait que les gardes pensent qu’elles sont pour toi, pour éviter que des curieux ne regardent à l’intérieur.
Contenu sponsorisé



 
strawberry pie ft. Tsun Kei
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Nagatacho Strawberry
» [ANIME] Strawberry Panic!
» Galerie de strawberry
» Strawberry Panic «3
» VAUEN - Strawberry & Champagne [DE]
Page 1 sur 1
Sauter vers: