L'année 1976 fut désastreuse pour Xian. La guerre défigura ses nombreuses bâtisses, la transformant en de vulgaires ruines. Fort heureusement, on entreprit de la reconstruire tout en conservant cet aspect traditionnel. Ainsi, s'apparente-t-elle au jardin Yuyuan, à Shanghai : de belles plantes odorantes s'épanouissent en fabuleux bouquets et ses illuminations soulignent une architecture grandiose. Mais il est une merveilleuse fleur se déployant en son sein. D'un rouge insolent, ses luminescences chatoyantes caressent une étendue d'eau. Le son des tambours et l'odeur du bois confèrent une aura à la fois chaleureuse et fastueuse... on l'appelle le "Lotus rouge". Ce somptueux édifice appartenait autrefois à la royauté en tant que palais. Néanmoins, il fut reconverti en hôtel il y a de cela dix ans par le nouveau président Yao Ping. En effet, ce dernier était désireux d'attirer une clientèle de tout horizon. Depuis lors, le Lotus rouge concentre diverses activités commerciales et politiques, favorisant par là même le tourisme. (poursuivre la lecture)

Choi Yoo Jin
avatar

Célébrité : Kim Ji Soo (Jisoo - BlackPink)
Messages : 342
Date d'inscription : 26/01/2017
Singe
Age : 25
Argent : 850
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Héritière et Diamant de Corée

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DIRIGEANTE: LE DIAMANT DE CORÉE


Dumb & Dumber
Yoojin & Xiu Wen

Il y a des jours qui ne vont plus, il y a des jours où la coréenne avait envie de tout balancer en l’air, de replier ses bagages et de partir loin de là. Avec les récents événements qui l’avaient remuée, la jeune dirigeante s’était repliée sur elle-même, sortant rarement de sa chambre sauf peut-être pour ses rendez-vous importants. Elle ne souhaitait ni voir ses amis, ou du moins ceux qu’elle pensait être, et encore moins la personne qui lui avait fait le plus de mal, à savoir Liang. Ce soir là, Yoo Jin était sortie, boire, oublier, envoyer tout valser. C’était son moyen de se faire entendre, de montrer que derrière sa position importante, il y avait juste une frêle jeune fille au coeur brisé.
Les bouteilles d’alcools se sont vite vidées, l’euphorie bien qu’éphémère l’avait forcée à marcher dans les rues de Xian, une bouteille de bière à la main. La combientième ? Peut-être la septième, ou la huitième. Un sourire idiot sur le visage, la jeune femme ricana lorsqu’elle s’aperçut qu’elle était devant la résidence d’une connaissance à elle. Xiu Wen. Elle ne lui avait pas reparlé depuis qu’elle avait découvert la supercherie, enfin cet énorme mensonge. Sans vraiment réfléchir, elle s’assit devant la porte et commença à appeler Xiu Wen. La voix peut-être déformée, molle à cause de l’alcool qui avait anesthésié son corps. Un rire, puis un autre avant qu’elle ne l’appelle encore inlassablement.
Puis quand la porte s’ouvrit sur le jeune homme, elle esquissa un sourire en buvant une gorgée de bière.
« Oh…C’est Xiu Wen ! » s’exclama-t-elle, peut-être un peu trop fort qu’elle ne l’aurait voulu.
Elle se releva avec difficulté, titubant jusqu’à s’affaler contre le jeune homme, sa bouteille fermement entre sa main.
« Oui c’est bien Xiu Wen » marmonna la brune avec ce même sourire trop débile pour être le sien.
Elle essaya de le regarder, bien que sa vision était trouble et floue avant d’éclater de rire et de boire encore.
Elle allait sûrement regretter le lendemain de l’avoir dérangé, et pire, s’être montrée dans un état si petitement digne d’elle. Un silence se suivit alors que son visage animé s’affaissa pour que son masque tombe. Elle s’était retenue depuis des jours et des jours de pleurer, de montrer qu’elle avait mal et qu’elle se sentait plus seule que jamais ici. Une larme, puis une deuxième coule sur ses joues.
« Xiu Wen…Pourquoi je suis si conne ? »
Elle avait l'impression de retomber en enfance, pleurer pour un rien, devant quelqu'un qu'elle connaissait finalement très peu et qui l'avait également déçue. C'était humiliant, mais elle préférait encore pleurer devant Xiu Wen que quelqu'un d'autre. Sa fierté était touchée, piétinée.

TENUE
Han Xiu Wen
avatar

Célébrité : Kim Myung Soo (L)
Messages : 727
Date d'inscription : 04/02/2017
Cochon
Age : 22
Argent : 1168
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Nettoyeurs (spécialistes en assassinat) (Qiling)

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

QILING


« DUMB & DUMBER »
CHOI YOO JIN & HAN XIU WEN

Ma double vie ne me permettait pas de dormir beaucoup. En effet, le matin, je devais me lever très tôt pour m'occuper de la boutique familiale, aidé par mes deux géniteurs. Le soir, il était fréquent que je doive me rendre à Kuroi Doku ou alors que j'effectue une mission au nom du Maître. Mon temps de sommeil était alors très court, des cernes soulignant les traits inférieurs de mes yeux. Par chance, à chaque fois que je me couchais, je m'endormais rapidement, m'enfonçant dans un sommeil profond. Personne n'avait réussi à me tirer de cet état. Pourtant cette nuit-là, ma mère était descendu dans mon appartement pour me tirer du lit. Les appels incessant d'un visiteur nocturne l'ayant réveillé. Il s'agissait de Choi Yoo Jin, posté en bas de la boutique, au pied de l'immeuble qu'occupait ma famille.

Rapidement, j'enfilais un jeans et un t-shirt pour descendre à la rencontre de la dirigeante. J'ouvrais la porte pour la découvrir assise sur le perron. Je lui offrais un visage impassible, mon vrai visage, celui que je lui avais dissimulé depuis notre rencontre. "Mademoiselle Choi." Disais-je de ma voix monotone. Mon regard se posait sur elle, analysant son comportement. De toute évidence, elle n'était pas elle-même, influencé par les effets de l'alcool. D'un mouvement brusque, j'essayais de la rattraper quand elle se releva avec difficulté, de peur qu'elle ne tombe par terre. Je n'eus cependant pas le temps de poser mes mains sur elle qu'elle était déjà debout, face à moi pour enfin s'appuyer contre mon corps. Je restais immobile, la laissant faire, n'osant pas la toucher. "Mademoiselle." Répétais-je lorsqu'elle confirma mon identité. Perdu, j'étais incapable de gérer la situation. C'était la première fois que je me retrouvais face à une personne qui avait beaucoup trop consommer d'alcool. Si je n'avais jamais goûté à ce genre de breuvage, c'était pour éviter de perdre le contrôle de moi-même, comme c'était le cas actuel la dirigeante. Sur mon épaule, je commençais à sentir des gouttes. Elle pleurait? Pourquoi pleurait-elle? Cela me perturbait. Incapable de faire quoi que ce soit, je regardais à gauche, puis à droite pour vérifier que personne n'était spectateur de ce spectacle. "Pourquoi êtes-vous si dure avec vous-même, Mademoiselle Choi?" Lui demandais-je de ma voix monotone. Cela ne m'intéressait pas. A vrai dire, depuis que j'avais découvert la véritable identité de Choi Yoo Jin, j'avais fait en sorte de m'éloigner d'elle, de la fuir. Était-ce par rapport à la distance que j'avais prit avec elle qu'elle s'était mise dans cet état? Cela ne me semblait peut probable. En effet, la jeune femme m'avait fait goûté à son caractère électrique. Rancunière, égoïste et surtout forcené. J'avais goûté à son courroux, mon dos portant les marques de ce dernier. Pourtant, il s'agissait d'une dirigeante, une personne que je respectais malgré sa personnalité et par respect pour cette figure d'autorité, j'osais à présent déposer mes mains sur elle. Mes doigts vinrent se poser sur ses épaules, la reculant de mon torse. Je la retenais d'une main tandis que l'autre essuyait ses larmes. "Rentrons Mademoiselle Choi. Si quelqu'un d'autre vous voit dans cet état, cela nuira à la réputation que vous devez tenir." Concluais-je pour enfin l'aider à marcher pour rentrer dans l'immeuble.

Je ne la lâchais pas, utilisant mon corps pour parfois la soutenir comme lorsque j'avais fermé la porte derrière nous. Ma main libre s'empara de sa bouteille pour la tenir le plus loin d'elle. "Il est indéniable, Mademoiselle, que vous avez trop bu pour ce soir." Lui disais-je pour justifier mon acte. Je me doutais que l'aider aurait des répercussions. Je savais qu'elle était proche de mon Maître et que si je n'allais pas dans son sens, je risquais encore une fois d'être puni pour mon insubordination. Pourtant, je ne pouvais pas la laisser dehors, je ne pouvais pas permettre à un Xianois de la voir dans cet état. Pour ma part, ce n'était pas grave, après tout, je n'étais rien mais surtout, je ne risquais pas de parler. Je la guidais vers mon modeste appartement, l'aidant à monter les marches pour y accéder pour enfin l'installer mon lit encore chaud. Je m'accroupissais face à elle, lui prenant les mains après avoir posé la bouteille de bière au pied du lit. Le contact physique l'aiderait probablement à être rassuré. "Pourquoi avez-vous bu? Avez-vous pensé un instant à votre rang, à ce qui pourrait se dire sur vous si quelqu'un d'autre vous voyez dans cet état?" Lui demandais-je. Mon but n'était pas de la réprimander, je ne voulais pas être désagréable avec elle mais, il fallait qu'elle réalise qu'il était impossible pour elle de se mettre publiquement dans ce genre d'état, comme il m'était impossible de montrer mon réel visage aux habitants de la ville.
Choi Yoo Jin
avatar

Célébrité : Kim Ji Soo (Jisoo - BlackPink)
Messages : 342
Date d'inscription : 26/01/2017
Singe
Age : 25
Argent : 850
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Héritière et Diamant de Corée

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DIRIGEANTE: LE DIAMANT DE CORÉE


Dumb & Dumber
Yoojin & Xiu Wen

Le ton monotone de Xiu Wen ne l’avait même pas heurtée. Même si elle se doutait que plus jamais il ne l’appellerait par son prénom avec un sourire, quelque part, le Diamant se sentait triste. Se laissant sagement faire, la dirigeante observa Xiu Wen, les sourcils froncés, essayant de saisir le sens de ses mots, telle une petite fille essayant de comprendre les mots de ses parents. A vrai dire, elle s’en fichait pas mal à l’heure qu’il était de son rang. Un rire amer s’échappa de ses lèvres alors que la coréenne essayait de récupérer la bouteille à terre. Marmonnant un vague:
« Mon rang…Quelle belle connerie ! Je m’en fiche, moi aussi je suis quelqu’un de normal. Je bois, je respire et je vais aussi au WC !  Ma bouteiiiiille…! »

Elle abandonna l’idée de récupérer sa bouteille et posa sa tête sur sa main, disant d’un ton presque énervé:« C’est à cause de mon rang que je suis comme ça ! Tsch…Bande de corbeaux…»

Elle rit encore. C’était un rire dénué de réelle joie ou d’humour. Elle se riait d’elle-même et de sa naïveté maladive. Être blessée de cette manière était la première fois, celle qui faisait le plus mal et qui resterait imprimée dans sa mémoire pour un bon moment. Posant sa main sur son coeur, la coréenne tapota dessus en disant, mélangeant un peu ses mots de coréen ou de chinois: « Tu sais ce qui fais le plus mal ? C’est de se montrer vraiment sincère, et de se faire…poignarder dans le dos. Trop bonne trop conne…C’est moi ! »Yoo Jin avait été trop idyllique quant à sa pseudo romance avec le Dragon Rouge. La Dirigeante meurtrie n’avait jamais réellement pensé à aimer quelqu’un à part lui. Elle aurait tout donné pour lui, tout fait pour qu’il l’aime en retour, ce qui finalement n’était pas le cas. Reniflant bruyamment, elle se remit soudainement à pleurer. « Tout le monde me tourne le dos…Père, Mère…Toi, tout le monde ! Comment je dois faire ? Qu’est-ce que je dois faire Xiu Wen ? »

C’était son coeur qui parlait. Le Diamant avait beau être solide, l’intérieur était fissuré, bancale. Yoo Jin était perdue, elle l’avait toujours été. Bien qu’enfant choyée et adorée, elle n’avait jamais été libre de dire ce qu’elle voulait, faire ce qu’elle voulait, être ce qu’elle voulait à part l’héritière Choi. Même si ici à Xian, elle avait pu prendre un peu plus de liberté, elle avait fait pas mal de mauvais choix, et personne n’était derrière elle pour lui dire ce qui était bien ou non. « Tu me déteste pas vrai ? Moi, je te déteste pas au fond Xiu Wen…J’étais…heureuse de t’avoir comme ami, mais maintenant, j’en ai plus. »

Se laissant tomber en arrière, la coréenne observa, enfin essaya, le plafond, sa tête tournant violemment. Elle avait beau se dire qu’elle n’avait pas besoin d’amis, son comportement disait le contraire. La jeune femme avait besoin constamment d’attention, d’amour et d’affection. Cependant, elle ne recevait que de l’hypocrisie et de fausses promesses. Elle eut la courte impression de ne plus savoir ce qu’elle dit, enfin, si ça avait été cohérent pour le mafieux. Se redressant, un peu trop violemment, la brune posa sa main sur l’épaule de Xiu Wen. « Tu me fais de la peine Xiu Wen…Comment tu fais pour vivre comme ça…Comme une coquille vide ? J’veux dire…tu ressens rien ? Pas même du dégoût ou de la colère ? » Elle avait été curieuse à ce sujet depuis qu’elle avait découvert la supercherie. Pourquoi et comment faisait-il sa vie ainsi ?
TENUE
Han Xiu Wen
avatar

Célébrité : Kim Myung Soo (L)
Messages : 727
Date d'inscription : 04/02/2017
Cochon
Age : 22
Argent : 1168
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Nettoyeurs (spécialistes en assassinat) (Qiling)

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

QILING


« DUMB & DUMBER »
CHOI YOO JIN & HAN XIU WEN

Je ne pouvais faire rien d'autre que de l'écouter. J'ignorais ce qu'il se passait dans sa vie depuis que nous avions arrêté de nous fréquenter mais à ses mots, il ne m'étais pas difficile de deviner. Quelqu'un avait osé l'utiliser et cela l'avait blessé. Je baissais les yeux, réfléchissant un instant. Il était certain que ce n'était pas pour moi qu'elle s'était mise dans un tel état. Elle n'aurait pas attendu aussi longtemps. Alors qui? S'agissait-il que d'une personne d'ailleurs? "Il n'y a rien à faire, Mademoiselle Choi." Disais-je doucement en un soupire. Mes mains dans les siennes, je les fixais un instant. "A moins que..." Il y avait bien une solution pour apaiser sa peine. Une solution radicale, certes. Je secouais la tête avant même de la lui proposer. Ce n'était pas quelque chose à prendre à la légère. "Nous en parlerons demain, lorsque vous ne serez plus sous l'emprise de l'alcool." Je n'avais peut être jamais bu une goûte de ce genre de breuvage mais je savais que ce dernier pouvait être dangereux et altérer le jugement. L'idée de proposer mes services à une personne saoule était donc une très mauvaise idée. Je n'éprouvais peut être pas de sentiments mais j'avais ma raison. Je savais évaluer un bon moment d'un mauvais. Parler d'assassina maintenant était une mauvaise idée, alors je me tue.

"Lorsque l'on occupe une position comme la votre Mademoiselle, nous n'avons pas d'amis. Des alliés, certes, mais à tout moment, votre alliance peut basculer et vous pouvez faire d'eux des ennemis et inversement." Répondis-je à sa réflexion. Il me paraissait évident qu'être le Diamant de Corée était une position difficile à porter. Choi Yoo Jin n'avait peut être pas imaginé lorsqu'elle avait accepté le rôle de dirigeant que cela serait si dure. Elle n'avait que vingt-quatre ans. Elle était jeune. Peut être même pas assez préparer pour les responsabilité qui l'accablait. "Cependant..." Repris-je. "Je ne vous déteste pas. Vous êtes l'alliée de mon Maître et une dirigeante par dessus de marché, je vous dois le respect." Mes mots étaient froids mais ils ne pouvaient être autrement. Je n'étais pas là pour faire dans le sentimentale. Je ne savais pas le faire. J'énonçais les faits, je ne pouvais faire autrement.

La dirigeante avait finit de se plaindre. A présent, c'était à moi qu'elle s'attaquait, à mon stoïcisme. Si j'avais eu la capacité de ressentir quelque chose à ce moment, je me serai probablement senti blessé. Je serrais les dents à ses réflexions, déglutissant. "Pardon..." Répondis-je doucement. Que pouvais-je répondre d'autre? Ma vie était ainsi, je n'avais jamais rien connu d'autre. Elle pouvait me plaindre, ne pas comprendre, mais pour moi ne rien ressentir était normal. Enfin... jusqu'à il y a peu. Il était évident que je n'allais pas lui en parler. Si elle découvrait mon point faible, elle pourrait l'utiliser pour se venger de moi plus tard et il était hors de question que je mette Bo Hui en danger. Alors je me taisais à ce sujet. "Nous avons tous une croix à porter. C'est la vie. Certaines sont plus lourde que d'autres, la votre par exemple. De mon côté, j'ai la chance de ne rien ressentir. Au moins, je peux dormir sur mes deux oreilles et ne pas être hanté par les spectres de ceux que j'ai fauché. D'autres ont moins de chance et vivent dans le remord à se persuader que ce qu'ils ont fait est bien, ou que sais-je. Être une coquille vide comme vous dites me convint et cela devrait aussi vous arranger que quelqu'un comme moi existe. Sans moi, il vous serait difficile de trouver quelqu'un pour exécuter vos sentences." A la fin de mon explication, je levais la tête vers la jeune femme, la regardant droit dans les yeux. Une de mes main lâchait les siennes pour venir essuyer son visage. "Je ne suis pas à plaindre Mademoiselle. Servir le Maître est mon unique raison de vivre. Je suis né pour cela et je mourrai en accomplissant mon devoir." Une fois le visage de la dirigeante nettoyé de ses larmes, je reposais ma main sur les siennes. "Si votre question est si je ressens de la colère envers vous suite à la punition qui m'a été imposé, si vous me dégoûtez, la réponse est non. Je méritais cette punition. Je vous ai menacé, vous, une dirigeante. J'ai été trop lâche pour l'avouer complètement à mon Maître. Je n'ai eu que ce que je méritais." Je continuais de la regarder. Peut être que parler d'autre chose lui ferait du bien.
Choi Yoo Jin
avatar

Célébrité : Kim Ji Soo (Jisoo - BlackPink)
Messages : 342
Date d'inscription : 26/01/2017
Singe
Age : 25
Argent : 850
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Héritière et Diamant de Corée

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DIRIGEANTE: LE DIAMANT DE CORÉE


Dumb & Dumber
Yoojin & Xiu Wen

La jeune femme était peut-être saoule, mais elle avait tout de même saisi ce que le tueur essayait de lui insuffler. Elle leva son index et le secoua devant les yeux du chinois. « Non non non, on ne tue pas …Il est peut-être un connard, mais le tue pas…s’te plaît ». Voilà, elle était encore trop gentille, à le protéger alors qu’il méritait bel et bien de mourir, si elle avait  la rancoeur tenace. Néanmoins, elle ne voulait pas priver la ville d’un bon gardien. Car peu importe comment on retournait la chose, Liang était bel et bien indispensable dans les rangs des gardiens. Exécuter cet homme aurait apporté plus d’inconvénients que d’avantages, et avec ceci, plein de regrets.

Yoo Jin écouta Xiu Wen lui faire la leçon. Si elle avait été dans un état plus convenable, elle lui aurait dit gentiment de se la fermer, car elle savait mieux que lui dans quelle position elle se trouvait. Bien sûr, elle jouissait facilement de ses privilèges de Dirigeante, et elle n’allait pas s’en plaindre. Néanmoins, être sans cesse vue et observée était stressant. Impossible donc de faire ce qui lui plaisait, du moins sans devoir gêner les autres habitants qui la respectaient. Lâchant un « Pff » moqueur, la jeune femme compta sur ses doigts. Elle avait plus d’ennemis que d’alliés, mais ces ennemis n’étaient pas vraiment gênants. Ils étaient insignifiants.

« Le respect ? Xiu Wen, je ne suis pas une personne digne de respect comme tu dis ». Clignant des yeux, comme fatiguée, la coréenne s’assit en tailleur, posant ses mains sur ses chevilles. « Beaucoup de gens pensent que je suis parfaite, et j’aimerais leur dire que oui, mais j’peux pas. Parce que ce n’est pas le cas. J’ai moi aussi du sang sur les mains d’une certaine manière ». Gérer ce genres d’affaires toute seule avait été une expérience éprouvante et effrayante pour elle. Mais l’habitude, et la persuasion de son père avait fait le reste. Elle avait beaucoup de choses sur la conscience qu’elle emporterait avec elle sur son lit de mort, elle en était certaine.

Yoo Jin observa le visage de Xiu Wen, inexpressif. « Ouais…T’as de la chance…Je ne sais pas quand est-ce que j’ai pu dormir une nuit entière depuis que je suis ici…J’imagine ces pauvres gens que j’ai du expulser, ou encore ceux qui sont à la rue et qui m’ont supplié de leur venir en aide…Et j’ai refusé. Parce que mon rang si précieux me l’interdit, parce que j’ai d’autres priorités…J’ai un coeur de lâche. » Sa tête lui fait mal. Elle commence à supporter les ravages de l’alcool. « Tu sais pourquoi je suis venue ici Xiu Wen ? Pour échapper au contrôle de mes parents…ça a moitié marché. Mais aussi parce que je voulais…décider de moi-même qui j’allais épouser, avec qui je ferai ma vie au lieu de ce type abominable qui me sert de fiancé. Mais je suis trop naïve, la preuve, je viens de me faire avoir…Par quelqu’un que je pensais aimer et être aimée en retour ». Se prenant la tête entre les mains, la brune se mordit la lèvre. « C’est pathétique…J’suis pathétique. »

Dévoiler ses faiblesses à Xiu Wen aurait pu être une mauvaise idée, mais après tout, qu’en avait-il à faire de ses mots ? Rien. Sûrement. Cependant, il avait eu cette gentillesse de l’écouter et de lui conseiller certaines choses, malgré le fait que la dirigeante lui avait infligé une punition assez terrible. Elle se redressa et planta son regard, peut-être le seul moment lucide qu’elle gardera de cette soirée. « J’aurais vraiment aimé t’avoir comme ami…je le pense. »
TENUE
Han Xiu Wen
avatar

Célébrité : Kim Myung Soo (L)
Messages : 727
Date d'inscription : 04/02/2017
Cochon
Age : 22
Argent : 1168
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Nettoyeurs (spécialistes en assassinat) (Qiling)

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

QILING


« DUMB & DUMBER »
CHOI YOO JIN & HAN XIU WEN

Egale à moi-même, je ne laissais paraître aucune émotion. Mon regard impassible se posait sur la dirigeante tandis que cette dernière se laissait aller à sa résipiscence. Avait-elle conscience que je n'étais pas la personne la plus à même de la comprendre? De lui apporter un soutient ou un quelconque pardon? Le point positif, c'était qu'elle avait oublié celui qui l'avait fait pleurer. Je soupirais. "Pourquoi s'en soucier, Mademoiselle?" Disais-je d'une voix froide. "Vous faites votre travail. Il n'y a aucun remord à avoir. S'ils ne peuvent pas le comprendre, tant pis." Continuais-je toujours aussi froid. Nous étions rentré dans un sujet bien trop sérieux pour l'heure. Le Diamant de Corée était en état d'ébriété. Elle ne pouvait pas avoir les idées totalement claires. Elle se confiait à moi et à mesure que j'écoutais ses mots, je baissais les yeux, puis la tête. Choi Yoo Jin n'était pas prête à assumer sa responsabilité de dirigeante. Elle n'avait probablement pas été préparé à cela. Le poids de son pouvoir pesait sur ses épaules au point qu'elle paraissait être une femme fragile. Si j'avais pu ressentir de la peine ou même de la compassion, il aurait été certain que j'en aurais ressentie pour elle. "Dormez sur vos deux oreilles. Vous avez le pouvoir de payer des gens pour veiller sur vous, faites le et vos nuits seront plus tranquille. Votre place vous interdit d'avoir des remords, Mademoiselle. Ne l'oubliez pas. Un Dirigeant est par définition, seul. Rien ne vous empêche d'aimer, d'être triste ou que sais-je. En revanche, vous devez vous contrôler." C'était les seuls conseils que je pouvais lui donner. "C'est assez ironique que ce soit moi qui vous le dise." Concluais-je pour détendre l'atmosphère. Elle pouvait se rire de moi, de ma situation, cela ne m'atteignait pas alors autant en profiter et l'aider à décompresser. Je lui offrais à cet instant la possibilité de faire de moi son bouffon, elle n'avait plus qu'à la saisir.

Je continuais dans ma lancé. Choi Yoo Jin se disait pathétique. Lorsque l'on fréquentait de près les dirigeants, on pouvait constater le poids que leur imposait leur pouvoir et par conséquent comprendre certaines choses. Dans un sens, ils étaient tous pathétiques. Mon éducation m'empêchant d'affirmer au Diamant qu'effectivement, elle l'était, il valait mieux pour moi de tenter de la faire rire. "Je ne ressens pas la compassion. Je ne suis pas la meilleure personne pour juger ou non de votre pathétisme." Peut être que j'avais appuyé là où ça faisait mal. Peut être qu'elle me frapperait pour cette réflexion mais si cela pouvait l'aider, elle en avait le droit. Qui étais-je pour qu'elle retienne ses coups? Personne.

Le sentiment d'amour m'était étranger, je ne le comprenais pas. Tout comme cette notion que les autres appelaient "amitié". Je réfléchissais pourtant un instant à ces deux notions auxquels l'humain semblait attacher une grande importance. Moi qui habituellement évitait de réfléchir sur ce genre de chose que je qualifiais d'inutile, je me retrouvais obligé de tenter de les comprendre. Bien que la dirigeante n'était par ralliée à la mafia, elle était notre alliée, elle aidait mon Maître. Aujourd'hui, c'était vers moi qu'elle s'était tourné, un membre de l'organisation qu'elle ne cessait de soutenir. Mon devoir était de lui rendre l'appareil. Nerveusement, je me mordillais la lèvre inférieure, un automatisme que j'avais emprunté à Chen Bo Hui, quelque chose que je trouvais attirant chez lui. Je ne l'avais pas fait consciemment, il s'agissait de mimétisme: quelque chose d'énervant que je reproduisais lorsque je me trouvais trop proche de certains individus. "Je n'ai pas d'amis, Mademoiselle Choi. La volonté du Maître prime sur mon être. Si un jour il m'ordonne de tuer un "proche", je n'aurais d'autre choix que de m'exécuter et je ne le regretterai pas." Mes yeux se levaient vers le visage de la jeune fille, lui offrant un regard glacial, celui d'un homme qui n'avait aucun regret. Elle pouvait lire dans ce regard effrayant la conviction que je mettais dans mes mots. Après la bombe orale que je venais de lâcher, je me levais pour me diriger vers la cuisine. Je revenais quelques secondes plus tard, un verre d'eau chaude à la main. "Buvez Mademoiselle Choi, j'ai lu quelque part que l'eau chaude faisait du bien lorsque nous avions trop bu."
Choi Yoo Jin
avatar

Célébrité : Kim Ji Soo (Jisoo - BlackPink)
Messages : 342
Date d'inscription : 26/01/2017
Singe
Age : 25
Argent : 850
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Héritière et Diamant de Corée

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DIRIGEANTE: LE DIAMANT DE CORÉE


Dumb & Dumber
Yoojin & Xiu Wen

La Coréenne est encore dans le vague. L’impression d’être retombée en enfance est présente. Se faire « sermonner » avoir des leçons d’éthique…Tout ça lui procura un sentiment désagréable. Encore plus quand cela venait de la bouche de Xiu Wen, mais ça, elle ne le releva pas, car tout simplement elle n’était pas en état de le dire. Et puis même, elle ne répondit pas à sa leçon, parce qu’elle le savait, ce qu’elle devait faire et ne pas faire. Elle n’avait pas attendue deux ans pour qu’un garçon comme lui ne le lui dise. Et d’une certaine façon, cela aurait été vexant et inutile.

Faisant la moue, la coréenne observa Xiu Wen avant de dire avec un certain reproche ou juste pensif:
« C’est du gâchis…Tu as plutôt un joli visage, dommage que tu l’utilises pour…ça » souffla-t-elle en regardant ailleurs, doucement pour ne pas avoir la tête qui tourne. « Et puis…j’ai pas besoin de toi pour confirmer mon état plus que pitoyable…Je le sais depuis un moment »

La Dirigeante observa l’assassin aller à la cuisine, enfin elle pensait, pour qu’il revienne avec un verre d’eau. N’ajoutant rien, Yoo Jin se contenta de boire d’une traite le liquide tiède. C’était plutôt désagréable, enfin, la tiédeur n’était pas vraiment son fort. Posant le verre, la coréenne sortit maladroitement son téléphone pour regarder l’heure et de déclarer sans demander l’avis à son hôte du moment.

« Désolée, je rentrerai que…demain matin à l’hôtel, en attendant je vais camper ici »

Si Xiu Wen était doté de sentiments, peut-être qu’il lui aurait botté les fesses ou juste exprimé son mécontentement, mais ça n’allait pas être le cas. Yoo Jin ne comprenait pas, elle n’arrivait pas à suivre le raisonnement de cet énergumène à la vie bien étrange. Mais elle ne pouvait s’empêcher de penser qu’il était capable de ressentir des choses contrairement à ce qu’il disait.

Se levant prudemment, la jeune femme enleva sa veste pour mieux s'installer sur le lit du Xianois. Non qu'elle prenait de la place -enfin si un peu-, mais elle n'avait pas trop réfléchi.

« Si jamais, réveille moi avant neuf heures…je crois que j’ai des rendez-vous » dit-elle en bâillant.

Quelque chose indiquait qu’une belle gueule de bois allait être présente au petit matin, et si elle serait embarrassée par son attitude, elle ne s’était jamais sentie mieux depuis quelques mois. Parler à Xiu Wen, même s’ils n’étaient pas amis, se confier, pleurer, peut-être juste faire tomber le masque avait été bénéfique. Apaisée, la dirigeante ferma les yeux et s’assoupit, sans défense sur le lit de l’assassin.

TENUE
Han Xiu Wen
avatar

Célébrité : Kim Myung Soo (L)
Messages : 727
Date d'inscription : 04/02/2017
Cochon
Age : 22
Argent : 1168
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Nettoyeurs (spécialistes en assassinat) (Qiling)

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

QILING


« DUMB & DUMBER »
CHOI YOO JIN & HAN XIU WEN

Je n'étais pas du genre à discuter les ordres. Loin de là. J'étais un petit sbire bien docile qui écoutait son maître en lui obéissant sans poser de question. Je respectais également la hiérarchie entre les individus. Si quelqu'un possédait un rang plus élevé que moi, je lui devais le respect et dans le cas de Choi Yoo Jin qui était une dirigeante, je me faisais un devoir de l'aider et de l'écouter. Mes sentiments personnels n'entraient pas en ligne de compte dans ce genre de situation. Autant, je pouvais m'ennuyer de la présence de certains individus et trouver des ruses pour les esquiver, autant lorsque la dirigeante m'annonça qu'elle comptait bien passer la nuit ici, je n'avais pas mon mot à dire. Evidemment, je ne voulais pas qu'elle reste. Tout ce que je voulais, c'était retourner me coucher dans mon lit et dormir jusqu'à l'aube. Je ne voulais pas m’embarrasser d'une présence mais, avais-je le choix? Je la regardais de mon air impassible se coucher dans mon lit, restant silencieux.

Me faisant une raison, j'attrapais ma couverture pour recouvrir la jeune femme. Cette nuit, je dormirai par terre. "Bien, Mademoiselle Choi." Déclarais-je tout en programmant un réveil sur mon téléphone. J'ai pour habitude de me lever aux aurores, mais si mes parents me demandaient de les aider au studio photo, il ne fallait pas que j'oublie d'aller réveiller la dirigeante. Je me couchais sur le sol, la tête posée sur l'un des pouf qui servait à la base de chaise. Pour conserver l'intimité de la jeune femme, je m'étais éloigné du lit. J'étais couché à même le sol, tournant le dos à la dirigeante tout en croisant les bras. Bien que j'aurais apprécier le confort de mon lit, je pouvais aisément m'endormir dans n'importe quel endroit. C'est d'ailleurs ce que je fis. Il ne me fallu pas moins de quelques secondes pour m'abandonner dans les bras de Morphée.

Le jour se levait. Les premières lueurs du soleil pénétraient dans mon appartement, les oiseaux gazouillaient à ma fenêtre. Soudain, j'ouvrais les yeux, comme une machine programmée pour se lever une fois que le soleil avait fait son apparition. Machinalement, je me dressais sur mes deux jambes sans porter attention à la dirigeante qui occupait mon lit. J'exécutais ma routine habituelle. J'abreuvais ma plante, utilisais un chiffon spécial pour nettoyer chacune de ses feuille pour enfin la mesurer et noter dans son petit carnet la progression de cette dernière. Venait enfin le moment où je m'occupais de moi. J'allais à la salle de bain pour me laver, coiffer un minimum mes cheveux couleur des blés à l'aide de ma main, puis je me brossais les dents. Je retournais dans la pièce principale pour regarder l'heure. Six heure quarante-sept. J'avais encore un peu de temps. Je décidais donc de préparer des fang bian mian pour mon invitée. Les nouilles chaudes, agrémentées de quelques légumes cuits et un œuf poché, je les versais dans un bol avec leur bouillon pour enfin les recouvrir. Si Mademoiselle Choi se levait avant neuf heure, elle serait probablement contente de trouver de la nourriture. Je posais d'ailleurs le bol sur la table basse avec une paire de baguette et un petit mot: "Pour vous". Enfin, je descendais à la boutique, à sept heure pétante, ma famille ouvrait le studio.
Choi Yoo Jin
avatar

Célébrité : Kim Ji Soo (Jisoo - BlackPink)
Messages : 342
Date d'inscription : 26/01/2017
Singe
Age : 25
Argent : 850
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Héritière et Diamant de Corée

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DIRIGEANTE: LE DIAMANT DE CORÉE


Dumb & Dumber
Yoojin & Xiu Wen

La jeune femme se réveilla en sursaut. Non pas parce qu’elle faisait un mauvais rêve -d’ailleurs, elle n’en avait pas fait-, simplement sa conscience qui s’était réveillé avant elle. Regardant autour d’elle, une douleur au niveau du crâne l’élança. Ne reconnaissant pas d’abord l’endroit, elle regarda son téléphone qui était par terre pour elle ne sait quelle raison : sept heure et demi. Prudente, la dirigeante posa un pied à terre, se tenant la tête en grognant. Elle aperçut aussi la bouteille d’alcool que Xiu Wen avait confisquée. Un déclic se produit, et elle se souvint qu’elle était venue voir Xiu Wen, qu’elle avait pleuré comme une idiote et enfin, elle avait simplement joué le squatteuses chez un presque inconnu. La gêne la gagna. Récupérant les diverses affaires qu’elle avait -et ce fut vite fait-, elle trouva le mot de Xiu Wen, ainsi que la nourriture à son attention. Quelque part, elle était touchée. Après tout, elle s’était montrée casse pieds la nuit dernière, et il aurait très bien pu la jeter dehors. Mais il ne l’avait pas fait. Son ventre gargouille, elle n’avait rien avalé depuis hier midi. Mais où était passé Xiu Wen ? Elle entendait du mouvement en bas, alors elle se souvint que la famille de Xiu Wen vivait au dessus de leur boutique. Terminant ce que Xiu Wen avait eu…l’amabilité de lui préparer, elle essaya de corriger son apparence plutôt désastreuse. Ce n’était pas dans ses habitudes. D’abord, elle attacha ses cheveux et essuya les traces de maquillage coulé. Enfin, elle eut le courage de descendre, timidement et sursauta lorsqu’elle croisa le regard de Monsieur Han derrière son comptoir. Le saluant d’abord poliment, elle se mordit la lèvre. Si ça se trouvait, elle avait tellement été bruyante la nuit dernière qu’elle avait du réveiller les parents de Xiu Wen.

« Bonjour Monsieur Han » dit-elle en déglutissant.

La mère de Xiu Wen était là aussi, et elle la salua également. Ces personnes étaient adorables, enfin quand on sait comment était le fils, elle se doutait qu’ils n’étaient pas toujours ces adorables personnes qu’elle connaissait.

« Excusez-moi, pour la nuit dernière. J’espère que je ne vous ai pas réveillé….Avez-vous vu Xiu Wen ? »

Le garçon n’était pas encore là, et elle aurait aimé le voir, déjà pour s’excuser et aussi pour le remercier, ce qui décidément ne lui ressemblait pas encore. Mais Yoo Jin savait quand elle devait être reconnaissante ou s’excuser. Elle n’avait jamais réellement vu l’arrière de la boutique, mais elle pouvait voir beaucoup de matériel, notamment celui que Monsieur Han avait apporté pour son anniversaire au Lotus Rouge. Le paternel dit à la coréenne de patienter pour Xiu Wen, ce dernier n’étant pas très loin.

TENUE
Contenu sponsorisé



 
Dumb & dumber ft. Han Xiu Wen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Dumb and Dumber To
» Dumb & dumber
» Winry • The dumb pain.
» bannière
» happy anni lalie
Page 1 sur 1
Sauter vers: