L'année 1976 fut désastreuse pour Xian. La guerre défigura ses nombreuses bâtisses, la transformant en de vulgaires ruines. Fort heureusement, on entreprit de la reconstruire tout en conservant cet aspect traditionnel. Ainsi, s'apparente-t-elle au jardin Yuyuan, à Shanghai : de belles plantes odorantes s'épanouissent en fabuleux bouquets et ses illuminations soulignent une architecture grandiose. Mais il est une merveilleuse fleur se déployant en son sein. D'un rouge insolent, ses luminescences chatoyantes caressent une étendue d'eau. Le son des tambours et l'odeur du bois confèrent une aura à la fois chaleureuse et fastueuse... on l'appelle le "Lotus rouge". Ce somptueux édifice appartenait autrefois à la royauté en tant que palais. Néanmoins, il fut reconverti en hôtel il y a de cela dix ans par le nouveau président Yao Ping. En effet, ce dernier était désireux d'attirer une clientèle de tout horizon. Depuis lors, le Lotus rouge concentre diverses activités commerciales et politiques, favorisant par là même le tourisme. (poursuivre la lecture)

Invité


Invité

IDENTITÉ: CHO AH REUM

Oiseau à jamais priver de liberté dont les ailes meurtries n'ont jamais pu se mouver, Ah Reum a toujours passé sa vie coincé entre quatre murs. Dès son enfance, elle s'est retrouvée dans un pays où le mot liberté ne semblait être qu'une légende urbaine chuchotée de peur d'être exposée aux oreilles des plus hauts-placés. Alors, on lui a toujours appris à porter un masque dénudé de toutes émotions. Une sorte de carapace cachée derrière un joli minois, la protégeant afin de ne pas révéler ses réelles pensées et intentions. Ah Reum est donc une femme très secrète qui ne parle jamais de son passé et qui joue la carte de la femme insaisissable pleine de mystère afin d'attiser un peu plus l'intérêt des hommes, qui voit en elle une énigme à résoudre. Grande manipulatrice, elle n'hésite pas à utiliser les autres pour parvenir à ses fins, quitte à écraser tous sur son passage. Stratège, vous ne la verrez jamais perdre son sang-froid devant une assemblée et même si elle est mise au pied du mur, elle fera tout pour  tourner la pire des situations à son avantage. Fière, elle ne se laisse jamais marcher sur les pieds et elle ne laissera personne la dégrader à cause de son activité. Elle est jolie et le sait pertinemment, elle n'hésite donc pas à utiliser son apparence pour obtenir tout ce qu'elle désire et ce à ses risques et péril par moment. Séductrice, elle ne sait que trop bien le pouvoir qu'une femme peut avoir sur la gente masculine, alors tel un serpent avec sa proie, elle va vous susurrer des mots d'amour au creux de l'oreille avant de jeter après vous avoir suffisamment utilisé. Méfiante, elle n'accorde pas facilement sa confiance, mais une fois que cela est fait, elle vous sera fidèle et vous aidera en cas de besoin.  Mais, derrière tout cela ce cache aussi une femme brisée, meurtrie par la vie, qui n'a cessé de tout faire pour survivre dans ce monde bien trop cruelle à ses yeux.
SCÉNARIO PRÉ-LIENS INVENTÉ J'AI POSTÉ MON ACTIVITÉ RP

âge
34 ANS
Né(e) le
02/06/83
À
Pyongyang

Origines
Coréenne
Sexualité
Bisexuelle
état matrimonial
Éternelle célibataire

les rumeurs, qu'en pensez-vous ? en êtes-vous victime, créateur ou sourd d'oreille ?

Les rumeurs sont pour elle à la fois, un outil assez utile et extrêmement dangereux à manier. Utile car elles lui permettent d'obtenir des cartes à jouer afin de survivre plus longtemps dans ce milieu difficile et dangereuses, car elle ne sait que trop bien à quel point elles ont le pouvoir de détruire votre vie en un instant sans que vous ne l'ayez vu venir. La manière dont elles peuvent vous faire chuter de votre piédestal dès l'instant où vous prenez trop confiance. Elle peut donc dire qu'elle a été au moins une fois les trois dans sa vie. Une victime lorsqu'elle a tout perdu en Corée, un état auquel elle s'est promis de ne jamais retourner, une créatrice car c'est un moyen rapide pour évincer la concurrence si besoin ou encore un moyen efficace pour détruire quiconque se mettrait sur son chemin et enfin une sourde oreille quand des messes basses insensées à son sujet franchissent les lèvres des occupants de l'hôtel.
que pensez-vous de l'hôtel, des remparts
et de la reconstruction de la ville ?

A sa première arrivée dans la ville de Xian, elle la petite étrangère ambitieuse avait directement jeté son dévolu sur cette bâtisse immense qui semblait régner en maître sur la ville : l'hôtel. La petite impétueuse qu'elle était, avait décidé dès l'instant où elle y avait posé son regard qu'elle allait conquérir cet endroit du mieux qu'elle pouvait pour survivre et non être dévoré par cette société qui lui était complètement inconnue. Aujourd'hui résidente de cet hôtel, elle se plaît à vivre dans ce lieu luxueux à l'aspect traditionnel la faisant rêver à une époque lointaine digne des plus beaux contes asiatiques. Cet hôtel représente son lieu de travail, son lieu de jeu où elle fait tout pour atteindre le sommet quitte à se brûler les ailes parfois. Étant arrivée en 2002, elle ne connaît que des dires sur l'ancienne Xian alors elle ne pense pas grand-chose à ce sujet. En ce qui concerne les remparts, elle n'est pas du genre à se morfondre à l'idée d'être enfermé entre quatre murs, elle a vécu dans un endroit avec bien plus d'interdit alors Xian semble être une prison dorée plutôt agréable à ses yeux.

JE SUIS UN(E) : BELLES DAMES (BELLE DAME)


Arrivé devant les portes du Lotus Rouge du haut de ses 19 ans, Ah Reum n'y été pas allé par choix au début. Orpheline et complètement abandonnée de tous, elle s'était retrouvée sans autre solution en passant la frontière chinoise. Vendue tel un vulgaire objet pour un prix assez élevé tout de même, elle s'était préparée à tout faire afin de survivre comme elle l'avait promis à sa mère et ce quitte à se salir les mains s'il le fallait. Elle n'allait ni crever comme un vulgaire animal dans une ville, encore mystérieuse pour elle, ni oublier d'où elle venait et le rang qu'elle avait occupé autrefois. C'était donc avec un regard de braise et une fierté sans faille, que l'on n'était pas parvenu à lui retirer, qu'elle avait été emmenée rencontrer celle qui gérait ce qu'on appelait les ici « belles-dames ». Arriver là-bas, on parlait à sa place, en présentant ses qualités et ses origines. Si au début aucun mot n'avait franchis ses lèvres lorsque ce fut chose faite, beaucoup comprirent qu'ils avaient là, servi sur un plateau, un petit diamant déjà bien taillé, mais encore parfaitement poli pour qu'il atteigne sa valeur maximum. Elle avait du potentiel c'était une évidence. Rapidement la Grande Dame avait su déceler un tempérament de feu et une ambition sans égale dans cette jeune fille. C'était donc sans aucun problème qu'elle avait intégré les belles dames, elle la fille d'un médecin bien éduqué qui connaissait déjà entre autre les étiques de la haute-société et différents arts coréens qui offriraient une petite touche d'exotisme aux clients. Ne cachant pas son ambition, Ah Reum avait rapidement fait connaître son nom dans le milieu et avait rejoint le rang des belles-dames sans trop de problèmes au vu de ses capacités déjà présentes et de la rigueur et la discipline dont elle faisait preuve afin de combler les attentes de ses clients et de la Grande Dame.
A présent, Ah Reum est plutôt bien placée au sein des belles-dames avec ses quinze ans d'expérience, elle sait mieux que quiconque comment manier tous ses atouts afin de perdurer dans ce milieu où l'esprit compte bien plus que le physique.

Rôle × Divertir et tenir compagnie à ses clients.

Qualités × Maîtrise de la danse et des instruments de musique traditionnelle, maîtrise de l’acupuncture, capacité de prodiguer des premiers soins si besoin (voir des mini-interventions, selon le type blessure), connaissance de tous les types de plantes et plus précisément des types poison, Maîtrise de l'art de la cérémonie du thé, de l'art florale, de la calligraphie et des poèmes,...

© tumblr et tumblr Hello ! ♡ Moi c'est Keshiki, j'ai bientôt 20 ans. et comme beaucoup d'entre vous je pense, je suis une passionnée de l'Asie en générale. A part ça, que dire à part que j'aime déjà ce forum ! ♡
Code:
<b>Célébrité (Ha Ji Won)</b> ♦ [url=http://lotusrouge.forumactif.com/u15]Cho Ah Reum[/url]
Invité


Invité


keep your mask, don't show any weakness and you will  be able to survive in this mad world

TAKE ME BACK TO THOSE HAPPY TIMES
Être le fruit d'un amour sincère et savoir que sa venue sur la Terre avait été attendue tel un messie, il n'y a pas de plus bon sentiment et pareil bonheur n'est-ce pas ? Ah Reum avait le privilège de faire partie de ces heureux chanceux. Ses parents Cho So Joon et Cho Na Ri avait accueilli les yeux remplis de larmes, après des heures de durs efforts leur « brassée de bonheur » comme il l'avait prénommée ce soir du 2 juin 1983 à Pyongyang. L'enfance de Ah Reum se déroula merveilleusement bien et ce même si elle vivait dans un pays où la vie n'était pas simple. Elle n'avait absolument pas conscience de la misère et de l'isolation dans laquelle son pays natal se trouvait, elle qui venait d'une famille avec des revenus bien plus élevés que la moyenne. Telle ne véritable petite princesse dans sa belle cage dorée, elle était choyée et ne manquait d'absolument rien. Son père était un médecin très réputé qualifié de génie par tout le monde et sa mère était une magnifique infirmière qui lui servait d'assistante et dont les louanges était criés à travers tout le pays. « Aide ton prochain », une phrase qui a bercé son enfance telle une chansonnette que l'on apprend aux enfants, une sorte de règle familiale qu'on lui avait imposé d'une certaine manière. C'est donc tout naturellement qu'elle avait commencé à assister ses parents avec des petits gestes anodins passant par, ramener du matériel avant d'aller vers des trucs plus poussé au fur et à mesure qu'elle grandissait. Elle était surnommée par les patients de son père le « petit ange en blouse blanche » et on la prédestinait à être un médecin aussi doué que son père et une femme aussi belle et généreuse que sa mère.

Et visiblement ils ne s'étaient pas trompés, car en grandissant Ah Reum n'était pas seulement devenue une magnifique jeune femme, elle en était aussi une très intelligente qui rayonnait d'une gentillesse sans précédent, de quoi remplir de fierté ses parents. La petite fille insouciante qui se cachait derrière ses barreaux dorés avait laissé place à une jeune fille qui avait été forcée de constater la misère qui l'entourait. Elle suivait les traces de ses parents en aidant les personnes les plus démunis du mieux qu'elles pouvaient. C'était sa manière à elle de soigner un peu son pays, ou du moins c'est comme ça qu'elle se le présentait. Elle avait conscience que son pays natale avait certains aspects qui clochaient et qui la perturbée grandement, mais aussitôt qu'elle en faisait la mention, sa mère la rappelait à l'ordre en lui intimant de se taire et d'arrêter tous ses raisonnements que n'apporteraient que des problèmes. Alors, elle obéissait et tentait de refouler du mieux qu'elle pouvait toutes ses pensées jugées bien trop dangereuses par son entourage. Après tout, faire semblant de ne rien voir était la solution de facilité et celle que tout le monde opérait alors, elle allait en faire de même. Elle faisait partie de l'une des familles les plus chérie par le peuple et assez appréciée par le gouvernement alors, si elle ne voulait pas perdre tout cela et mettre sa famille en péril, elle ne devait pas faire de vague.
Alors âgée de 17 ans, Ah Reum avait dû dire au revoir à son père qui devait se rendre à une destination inconnue sur l' ordre d'inconnus à nouveau. Ne pas poser de question, c'était à nouveau les dires qu'elle avait reçu de sa mère alors qu'elle regardait son père partir pour ne jamais le revoir.

WHERE IS THE HOPE IN A WORLD SO COLD ?
Pendant un an et demi la jeune fille et sa mère n'eurent aucune nouvelle de So Joon. Si au début, il avait eu le droit de leur passer des coups de fil de temps à autre, rapidement il n'avait plus eu ce privilège. Un silence radio qui avait le don de leur rendre morte d'inquiétude autant l'une que l'autre. Ah Reum ne pouvait s'empêcher d'imaginer les pires scénarios à force d'entendre des rumeurs plus horribles les unes que les autres aux sujets de toutes sortes de « départ forcés ». Le seul moyen qu'elle avait trouvé pour s'occuper l'esprit de ses pensées bien trop sombres était de se plonger complètement dans son travail. En l'absence de son père, elle était celle qui devait assister sa mère pendant que celle-ci faisait de son mieux pour être à la hauteur du travail qu'effectuait précédemment son mari lorsqu'il était encore là. Mais, alors qu'elles étaient en train de se préparer une matinée de plus pour une dure journée de labeur, le téléphone retentit dans toute la maison. Comme à chaque fois que cela se produisait Ah Reum se précipitait vers ce dernier dans l'espoir d'entendre la voix qu'elle rêvait d'entendre depuis si longtemps avec sa mère et visiblement cette fois-ci leurs prières avaient été entendues. Mais, avant même que les deux femmes ne puissent lui dire à quel point elles étaient soulagées d'avoir de ses nouvelles ou ne serait-ce que lui demander de ses nouvelles, So Joon les coupa la voix extrêmement grave « Na Ri, écoute-moi attentivement, car la ligne risque d'être coupée d'un moment à l'autre. Tu vas prendre le stricte minimum et fuir avec Ah Reum pour rejoindre l'endroit dont on a parlé avant mon départ. » alors que sa mère allait parler l'air affolé il poursuivit « Tu n'as pas de temps à perdre en t'inquiétant pour moi ! Ils pourraient arriver d'une minute à l'autre ! Alors, je t'en conjure, prends Ah Reum et fuyez toutes les deux. » Ils arrivent ? Qui ? Pourquoi ? Alors complètement perdue, Ah Reum n'arrivait pas à enregistrer toutes les informations qu'elle venait d'entendre, alors que sa mère avait lâché le téléphone afin de jeter deux trois bricoles dans des sacs. Elles allaient partir, mais pour aller où ? Et surtout sans lui ? Toutes ses questions lui torturaient l'esprit, souhaitant avoir une réponse elle osa demander d'une voix tremblante à son père ce qu'il allait faire. C'est d'une voie plus douce que jamais qu'il lui avait affirmé avec la plus grande conviction du monde « Ne t'inquiètes pas ma chérie je vous rejoindrais là-bas dès que je pourrais. Alors, ne t'inquiètes pas trop pour moi tu sais à quel point je suis un débrouillard pas vrai ? » il ria avant d'ajouter plus sérieusement « Prend soin de ta mère en mon absence et aide-la du mieux que tu peux.» Alors qu'Ah Reum se contentait de lâcher un petit c'est promis, la ligne commençait à grésiller elle crut entendre un « Je vous aime » avant de se retrouver face à un long bip. Alors que des larmes perlaient le bord de ses yeux et que l'inquiétude n'arrivait pas à quitter son ventre malgré les paroles rassurantes qu'elle avait pu recevoir, elle attrapait le sac que sa mère lui tendait et jetait un dernier coup d’œil sur cette maison, cette vie qu'elle était en train d'abandonner.

Déjà deux semaines étaient passées depuis ce fameux coup de fil. Deux semaines de marche intensives vers le Nord, deux semaines à se cacher telles des fugitives ayant commis le pire crime de la planète. Mais quel crime au juste ? Ah Reum l’ignorait et ça la rendait complètement dingue. Elle ne parvenait pas à comprendre comment sa famille en était arrivée là. Hélas pour elle, la seule personne à même de lui expliquer tout cela n’était pas là.  Elle tentait de ne pas trop s’inquiéter pour son père comme il lui avait demandé, mais c’était plus fort qu’elle, elle était incapable de se débarrasser de cette peur qui comprimait son estomac à l’en rendre presque malade. Sa mère était dans un état bien plus lamentable qu’elle. Na Ri était très affaibli par le manque de nourriture et d’eau, il faut dire que la moindre chose comestible était pour Ah Reum et ce même cette dernière protestait en voulant l’offrir à sa mère, cette dernière plus têtue qu’une mule refusait catégoriquement avant de l’enfoncer de force s’il fallait dans la bouche de sa fille. Ajouter à cela la fatigue et le stresse, Na Ri était méconnaissable. Alors non, Ah Reum ne pouvait pas se permettre de l’inquiéter davantage alors, elle cachait toutes ses craintes derrière un sourire qui se voulait le plus sincère possible. Après tout, elle avait toujours était connue comme le petit rayon de soleil dans son quartier, elle ne pouvait donc pas perdre sa lueur. Heureusement pour elle et sa mère, elles avaient réussi à rejoindre un autre groupe de réfugié qui fuyait aussi vers la Chine. C’était donc à travers un petit groupe composé de quatre-cinq personne qu’ils s’entraidaient du mieux qu’ils pouvaient pour atteindre leur but final : fuir leur patrie. Parmi ce groupe se trouvait Ha Neul, un garçon du même âge qu’elle avec qui elle s’était rapidement liée d’amitié. Ils passaient leur temps à se soutenir moralement l’un l’autre dès que la fatigue se faisait trop ressentir dans leurs corps épuisés et Ah Reum se confiait souvent à lui notamment sur ses inquiétudes dont elle ne pouvait pas faire part à sa mère.
Un matin alors qu’Ha Neul avait décidé qu’il était temps d’aller voler de quoi se nourrir ,au vu de la faiblesse du groupe et qu’Ah Reum avait pour mission de faire le guet, un journal piétiné, qui jonchait au sol attira son attention et la stoppa net dans la tâche qu’elle devait accomplir. Sur cette couverture apparaissait un visage qu’elle ne connaissait que trop bien. Celui de son père. Alors qu’elle saisissait ce dernier, son coeur ne fit qu’un bond lorsque ses yeux parcouraient le titre. Prise de tremblement, elle sentit rapidement les larmes lui monter aux yeux. C’était une erreur ? Il devait les rejoindre, Il lui avait promis ! C’était tout bonnement impossible. Son esprit refusait catégoriquement d’encaisser cette idée. La vue brouillée par des larmes qui ne demandaient plus qu’à couler et déconnectée de la réalité à cause de ce qu’elle venait de découvrir, elle ne remarquait même pas Ha Neul qui se précipitait vers elle, alors qu’il était poursuivi par des fermiers mécontents du vol qu’ils venaient de subir. Tel un pantin vidé  dénudé d’émotions, elle se laissa attraper le poignet et guider dans une course folle par Ha Neul. Une fois les poursuivants semés, Ha Neul put enfin souffler, mais avant même qu’il ne puisse engueuler sa supposée complice pour son travail des plus médiocre, il s’arrêta en remarquant son visage pâle comme un linge. IL s’empressa de chercher des réponses face à son état, mais Ah Reum était incapable de formuler le moindre mot. Remarquant le journal qu’elle tenait entre ses doigts, il le saisit et lu à voix haute « Le 23 novembre 19 2001, le traître Cho So Joon a été exécuté pour haute-trahison. Sa dépouille a été jetée-. » Il se mordit les lèvres en comprenant la situation. Incapable de trouver les mots pour réconforter Ah Reum, il la prit dans ses bras alors qu’un flot de larmes et de sanglots dévalés sur les joues rouges de la jeune fille au cœur meurtrit. Son père  savait sans aucun doute très bien ce qui l’attendait quand il avait passé ce coup de fil. À présent tout semblait clair et limpide dans son esprit. Elle regrettait de ne pas lui avoir dit plus de choses, de ne pas avoir saisi cela plus rapidement. Mais, elle ne pouvait pas continuer à se morfondre de la sorte. Elle lui avait fait la promesse de prendre soin de sa mère, alors elle allait la tenir. Une fois calmée, Ah Reum fit promettre à Ha Neul de ne pas en parler à sa mère. Cette dernière déjà bien trop faible ne supporterait pas le choc et Ah Reum savait pertinemment qu’en lui retirant la promesse de retrouver son mari à la frontière  cette dernière serait incapable d’avancer. Elle allait donc être la seule à porter ce lourd fardeau.

EVERYTHING'S GONE, BUT THE PAIN CARRIES ON
Au fur et à mesure qu'Ah Reum s'éloignait de la capitale, elle entendait de plus en plus de rumeurs sur les circonstances de l'exécution de son père,  alors qu'elle flânait avec Ha Neul dans les petits villages de paysans. Elle en était convaincue à présent, d'autres familles jalouses de la popularité de la sienne auprès du peuple avaient dû tout manigancer afin de les faire chuter pour mieux prendre leur place. Un égoïsme et une lâcheté sans précédente. Recourir à des moyens aussi bas, aussi petit, détruire la vie d'une famille pour avoir un peu plus de pouvoir, un comportement bien humain hélas. Écrase les autres pour devenir le maître, une mentalité à laquelle Ah Reum n'avait jamais été encore confronté et on peut dire que cette rencontre lui avait coûté, cher, bien trop cher.
Cela faisait déjà un mois, un long mois que la nouvelle de la mort de son père lui était tombée dessus telle la lame aiguisée d'une guillotine. Un mois durant lequel ils avaient marché chaque nuit, la peur au ventre et une épée de Damoclès au-dessus de la tête à l'idée de voir tout basculer s'ils se faisaient attraper. Un mois, pendant lequel Ah Reum avait regardé impuissante la santé de sa mère se dégrader à petit feu sous ses yeux. Na Ri était l'ombre d'elle-même, complètement méconnaissable. La magnifique femme dont le sourire illuminait chaque pièce ou elle mettait les pieds avait laissé place à une femme amaigrie, épuisée dont le sourire était à présent maussade. Beaucoup de membres du groupe avaient répété inlassablement à Ah Reum que sa mère ne finirait pas le voyage dans cet état-là et qu'elle devait se préparer au pire ou pire, envisager de la laisser derrière et de continuer sans elle. Mais elle les envoyait tous paître à chaque fois. Elle allait finir ce voyage avec elle, elles allaient commencer une nouvelle vie en Chine toutes les deux, elles allaient enfin être heureuses après tant d'épreuves.
Mais comme d'habitude la vie en avait décidé autrement. Le 17 avril 2002, Cho Na Ri s’éteignait dans un bois à quelques kilomètres de la frontière  chinoise, dans les bras de sa fille à qui elle fit promettre de survivre avant de pousser son dernier soupir. Des soldats étant à leur trousse, le groupe ordonna à Ah Reum de se relever et de laisser le corps de sa mère derrière avant de les mettre tous en danger. Ne voulant pas la laisser sans même offrir une sépulture décente elle refusait et leur cria de se barrer s’ils le voulaient. Peinée et complètement anéantie, elle n’en avait que faire d’eux et de leur sort. Alors que le groupe partait en lui souhaitant de s’en sortir vivante, Ha Neul ne bougeait pas. « Je reste avec elle. » Sous les protestations des autres qui le traiter d’idiot avant de poursuivre leur chemin, voyant qu’il ne le ferait pas changer d’avis. Il s’approcha alors, doucement d’Ah Reum qui tenait encore sa mère dans ses bras, les yeux replis de larmes avant de lui dire avec un léger sourire « On n’a pas fait tout ce chemin ensemble pour que je t’abandonne maintenant. » il dirigea à présent son regard vers la dépouille de sa mère avant de la saisir délicatement pour l’emmener dans un endroit mieux caché afin de lui offrir son repos éternel.
Alors qu’Ha Neul déposait la dernière pierre pour recouvrir complément Na Ri, Ah Reum fixait l’endroit où reposait sa mère. Elle avait tout perdu. C’est simple, elle était partie avec elle. Comment pouvait-elle continuer de vivre maintenant qu’elle était seule ?  Les yeux dans le vide elle sentit deux bras l’entourer et une voix douce lui susurrer à l’oreille « Je te promets qu’on va s’en sortir Ah Reum. Je ne te lâcherais jamais, je serais ton pilier. » il resserra son étreinte avant d’ajouter « Alors, je t’en prie, n’abandonne pas et bats-toi comme tu l’as promis à ta mère. On va atteindre cette frontière, je te le promets. ».

Il tint sa promesse. Après toutes ses épreuves, ils avaient enfin passé la frontière main dans la main. Avec le temps, Ah Reum avait peu à peu recommencé à sourire légèrement. Ah Neul était réellement devenue une personne indispensable pour elle, il était son soutien, celui qui l’avait ramené à la vie, celui qui faisait battre son cœur à la chamade. À croire que dans ce monde cruel elle avait enfin trouvé une lumière qui pouvait recoller les morceaux de son cœur brisé en mille morceaux.  À peine arrivés dans une ville située à la frontière, ils avaient dû se séparer le temps qu’Ha Neul aille chez une connaissance pour leur récupérer de fausses pièces d’identité. Ils s’étaient donné rendez-vous aux portes de la ville. Impatiente à l’idée d’enfin commencer sa nouvelle vie, Ah Reum n’attendit plus qu’Ha Neul pour enfin se mettre en route. Alors qu’elle l’apercevait enfin à plusieurs mètres et qu’un sourire se dessinait sur ses lèvres, elle se sentit tirer en arrivée. Trois hommes avec une force bien supérieure à la sienne la saisir, elle se débattait du mieux qu’elle pouvait, mais ne parvenait pas à s’enfuir. Impuissante elle jeta un regard désespéré dans la direction d’Ha Neul. Elle le vit le pétrifié alors qu’il reculer peu à peu. Prise de peur face à sa réaction suspecte elle essaya de crier son nom, mais une main atterrie rapidement sur sa bouche, suivie par un violent coup sur sa tête qui l’assomma. Alors que sa conscience partait peu à peu, elle vit la silhouette d’Ha Neul se retourner avant de partir sans lui jeter un seul regard. « Ne jamais l’abandonner », être son « pilier », alors tout cela n’était que des paroles en l’air, quelle idiote, elle y avait pourtant cru.

I WILL MAKE THEM ALL FALL AND CRAWL BEFORE MY FEET
Alors qu’elle émergeait difficilement, elle se réveillait dans une pièce avec d’autres femmes, les mains liées, enfermée tel un animal. Elle comprit rapidement qu’elle n’avait plus aucune chance de s’échapper dès l’instant où elle avait vu le nombre important de geôliers.  Elle fut conduite dans une pièce par deux hommes avant d’être violemment poussé devant un homme  « Un peu de délicatesse bande de bon à rien, je vous ai déjà dit de ne pas abîmer la marchandise non ! » elle comprenait à présent clairement l’endroit où elle avait atterri, dans un réseau de traite de femme. L’homme s’approcha avant de saisir son visage « Et bien, on ne m’avait pas menti à son sujet, une vraie beauté ! Elle va nous rapporter gros je le sens ! » Qui avait bien pu parler d’elle, elle était inconnue de tous ici, mis à part d’Ha Neul. Il l’avait vendu pour sauver sa peau ? Même si elle réfutait cette idée de tout son cœur, elle ne pouvait ne pas trouver d’autre explication. Ne voulant pas montrer une seule faiblesse à ses hommes, elle maintint un regard dur. Ils allaient pouvoir tout lui retirer ce qu’ils voulaient, mais ils ne lui enlèveraient jamais sa fierté. Alors que son regard soutenait celui du « boss »de manière non achalande, ce dernier sourit un peu plus avant de la lâcher et d’ajouter « Je sais exactement où l’emmener celle-là. Elle partira pour Xiang dès demain avec moi, veillez à ce que rien ne lui arrive jusque là compris ? » Être traitée comme une marchandise, elle était tombée bien bas la jolie fille de bonne famille.
La suite des événements se fit très rapidement sans même qu’elle n’ait eu le temps de réaliser tout ce qui se passait autour d’elle. Du haut de ses dix-neuf ans, elle fut présentée et vendue à celle surnommée la Grande Dame qui avait su déceler un énorme potentiel dans cette jeune fille au regard de braise, qui allait apporter une petite touche d’exotisme à travers ses origines. C’est de cette manière qu’avait atterri Ah Reum, contre son gré au début, chez les belles-dames. Comprenant rapidement qu’une évolution dans ce milieu pouvait assurer sa survie , elle mit tout en œuvre pour gravir les échelons. Pour parvenir à ce but, elle avait commençait par apprendre le chinois et tout un tas d’art qui lui étaient jusqu’alors inconnus. Mais étant née au milieu de livre et ayant baigné dans la culture du travail acharné pour réussir, elle avait tout maîtrisé en un temps record, ce qui lui valut des compliments de la part de sa nouvelle patronne. C’est simple, elle était à présent méconnaissable. La jeune Ah Reum si innocente et pure avait laissé place à une jeune femme affichant une confiance presque désinvolte, qui n’hésitait pas à séduire quiconque si cela pouvait l’aider à parvenir à ses fins. C’était marche ou crève dans ce milieu et croyez-moi, toutes ses filles couvertes de maquillage ne lui inspiraient aucune peur, elle avait vu bien pire. Elle se contentait alors d’en ignorer la plupart, préférant rester concentrée sur son objectif. Elle allait devenir une importante figure et allait tout faire pour se venger de tous ceux qui lui avaient fait du mal à elle et sa famille, et ce jusqu’à son dernier souffle. Elle n’avait plus rien à perdre alors autant tenter des attaques suicides s’il le fallait.

Un jour alors qu’elle était âgée de vingt-huit ans, elle parvint enfin à  attirer l’un des responsables de la chute de sa famille dans l’hôtel.  Neuf ans, c’était le temps qu’il lui avait fallu pour se forger une réputation afin de se rapprocher des plus haut placés de l’établissement pour enfin mettre ses plans à exécution. A présent il se trouvait agenouillé, maintenu au sol par deux hommes, devant elle, alors qu’un pistolet était braqué sur la tempe l’air complètement perdu alors qu’il tentait de menacer tout le monde en coréen , comme s’il était le roi du monde « Faites cela et vous vous mettrez mon peuple à dos ! Vous ne vous en sortirez jamais indemne je vous préviens ! » c’était à cet instant qu’elle s’abaissa pour plonger son regard dans le sien « Ici, vous n’êtes pas en Corée, personne ne viendra pour vous. » Elle afficha un léger sourire avant de poursuivre « En même temps qui viendrait pour un homme qui a fui en emportant une énorme somme d’argent du peuple, n’est-ce pas ? » alors que l’homme était en pleine confusion et  daignait ses propos elle ajouta « Et alors, innocent ou pas on s’en fiche non ? Après tout, ce sont les rumeurs et les fausses preuves qui prévalent dans ce monde et cela vous le savez mieux que personne pas vraie, monsieur Kim ? » Alors qu’il l’interroger sur son identité, elle la lui révéla non sans un malin plaisir à l’idée de sa réaction « Cho Ah Reum, la fille de Cho Soojong et Cho Na Ri. Ça vous éveille quelque chose ? » Alors que la peur se faisait lire sur tout son visage, un sourire sadique apparu sur les lèvres d’Ah Reum qui jubilait à le regarder souffrir. L’idée de joue avec la vie de cet homme tel un chat avec sa proie lui conférait un plaisir indescriptible, elle saisit son visage avant de poursuivre « Alors maintenant que vous connaissez mon identité, donnez-moi une seule bonne raison de vous maintenir en vie, car un seul de mes gestes et ses gentlemen ici présents vous descendent. » Elle jeta un coup d’œil à ces derniers  avant de le replonger dans celui de sa victime « Alors, j’attends votre défense monsieur Kim, tâchez d’être convaincant, ça vaut mieux pour vous. » Alors qu’il commençait à sérieusement risquer de se faire dessus, il reprit ses esprits et tenta d’échanger sa vie contre la liste de ses complices. Un sourire victorieux s’affichait sur le visage d’Ah Reum. Elle détenait enfin la dernière pièce manquante du puzzle. Une fois cette information obtenue avec une facilité déconcertante, elle se releva avant de le remerciait avant de lui tourner le dos pour lui faire comprendre qu’elle partait. Alors qu’il lui demandait de la libérer maintenant qu’elle avait obtenu ce qu’elle voulait, elle lui fit face et avec le sourire le plus faux du monde elle ordonne aux hommes qui le tenaient de le relever « Redressez donc ce gentil monsieur Kim et libérait le voyons... » avant de s’approcher à nouveau de lui et de lui susurrer « Comme si j’allais dire ça, vous me prenez pour une idiote ? Vous viendriez vous venge à coup sur » le sourire de soulagement de M.Kim disparu aussi vite qu’il était apparu « La dernière chose que vous allez voir va être mon visage, la dernière chose que vous allez entendre est ma voix, j’espère que cela vous hantera jusqu’à votre dernier instant. Votre famille va être traitée comme des parias et votre réputation si durement obtenue va s’envoler en un tas de poussière. » Elle appuyait ses mots pour le faire souffrir encore un peu plus « Crevez comme un chien et traverser l’enfer que vous avez fait subir à mes parents espèce de monstre. » Sur ses mots elle se dirigeait vers la sortie alors qu’il lui criait qu’elle ne s’en sortirait pas indemne dans cette histoire « Ne vous inquiétez pas M.Kim, vous allez rapidement être rejoins par tous vos amis en Enfer, jusque là patientait juste un peu. » Criant de plus belle, elle regardait les gardes avant de leur dire « Faites-moi taire une bonne fois pour toutes ce chien et s’il vous plaît faites-le souffrir jusqu’à ce qu’il pousse son dernier soupir ». Elle était devenue un monstre ? Et alors, pour abattre ceux de la même espèce il fallait bien devenir comme eux.

À présent âgé de 34 ans, Ah Reum a su se faire une belle réputation de ses années en tant que belle dame. Elle maîtrise mieux que quiconque les arts, la parole et la manipulation. Elle sait jouer de ses atouts et de son charme telle une experte et derrière son sourire radieux se cache de sombres manigances et une liste avec quelque noms déjà rayés, mais encore beaucoup dont elle tente de s’occuper. Mais hélas pour elle, le nom qui si trouve en tête et dont on dit qu’il est prononcé dans ses cauchemars d’après les messes basses des couloirs reste introuvable malgré tous ses efforts, mais elle finira bien par le trouver et accomplir sa vengeance. Alors jusque là, qu’ils se terrent bien dans leur cachette avant que le serpent ne vienne les y chercher. Alors, cache-toi bien Ha Neul, car tu seras le seul qu'elle tuera de ses propres mains.
Yuan Li Wei
avatar

Célébrité : Du Juan
Messages : 333
Date d'inscription : 10/01/2017
Buffle
Age : 32
Argent : 454
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Mafia: chef d'unité de renseignements (écrivain à ses heures perdues sous le nom de plume Khan).

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DIRIGEANT: LE RENARD À NEUF QUEUES


Tellement de beauté en cette femme, tellement de classe, son aura est majestueuse!!

Je veux goûter ton arôme Ahreum fufu

Sérieux je suis tellement heureuse de te voir sur ce forum, ton perso en plus, il a l'air trop intéressant, j'ai tellement hâte de lire toute ta fiche ohlalala


JTM nabilla nabilla nabilla



Elle laisse le rouge s'enfuir...  — Et le sel ronger.
Huáng Fǔ Wang
avatar

Célébrité : Lee Joon-gi
Messages : 588
Date d'inscription : 10/01/2017
Chien
Age : 34
Argent : 689
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Gardien, Dragon Rouge.

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DRAGON ROUGE

tu m'énerves u.u j'ai même pas eu le temps d'être le premier en changeant de compte attack
j'édit aussi notsure

donc j'allais dire après m'avoir fait piquer ma place drink
jiwon, je pense te l'avoir dit hein, mais c'est the choix parfait. elle colle juste trop bien, son facial et son physique, c'est parfait pour une belle dame  omy elle fait partie des mes actrices préférées tu sais nabilla


the perfection ! snoop

t'impose direct ton style, ta classe et j'aime ça plzzz


yes nigga  pedro

impatient de pouvoir rp avec toi, obligé nos personnages seront liés quoi hell  t'as pas le choix parce que regarde comment ils sont beaux ensemble:



blood

j'ai même peut-être une idée déjà pour notre lien tu te rends compte dit !!!! ooo alors vite que tu nous donnes plus de détails hungry

j'ai presque oublié... BIENVENUE SUR LOTUS ROUGE BICHON huhu




Spoiler:
 
Invité


Invité

Li Wei (cette fois c'est la bonne lol) + Mais je te retourne le compliment mon chat car ta jolie fleur est toute aussi magnifique et pleine de grace ! omy
Mais viens quand tu veux !  Je te dorloterais comme il faut  t'inquiètes! huhu fufu
Merci mon chat, j’espère ne pas te décevoir alors ! nabilla


Wang + Tu la battras la prochaine fois mon chou, j'ai foi en toi !  Fighting ! nabilla
Huáng Fǔ Wang
avatar

Célébrité : Lee Joon-gi
Messages : 588
Date d'inscription : 10/01/2017
Chien
Age : 34
Argent : 689
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Gardien, Dragon Rouge.

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DRAGON ROUGE

j'ai édité mon message drink




Spoiler:
 
Invité


Invité

Et quel message mon chou ! nabilla
Alors déjà tu peux parler avec Lee perfect Jun Ki ! omg omg omg

"Come here." *Me : runnnn to him love*

*Meurt jkngknrkjgkjgnr  love  dead *
Et t’inquiètes bébé j'avais prévu de venir t'harceler sur ta fiche de lien dès ma validation car comme tu l'as si bien dit on peut pas passer à coté de cette beauté nabilla
Ooooh mais tu me rends toute curieuse maintenant ! Vas-y  ça me motive encore plus pour finir ma fiche ! fire excited huhu
MERCI MON CHAAAAAT ! nob
Yuan Li Wei
avatar

Célébrité : Du Juan
Messages : 333
Date d'inscription : 10/01/2017
Buffle
Age : 32
Argent : 454
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Mafia: chef d'unité de renseignements (écrivain à ses heures perdues sous le nom de plume Khan).

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DIRIGEANT: LE RENARD À NEUF QUEUES

Vous m'avez fait dcd avec vos gifs à toutes les deux.......... dcd



Elle laisse le rouge s'enfuir...  — Et le sel ronger.
Invité


Invité

Meurs pas chaton ! Quoi que si en fait, comme ça je pourrais te réanimer ... huhu fufu *sort loin Arrow *
Invité


Invité

Coucou beauté fatale huhu
Je me permets de m'étaler dans ta fiche pour te signaler qu'il ne te reste que jusqu'à demain 2 février pour terminer ta fiche. N'hésite pas à nous demander un délai d'une semaine, si tu en as besoin love
Invité


Invité

Désolé pour le retard T.T Je n'ai pas eu le temps de terminer la rédaction de ma fiche vu que j'ai eu une semaine bien difficile.
Mais comme vous me l'avez proposé, j'aimerais prendre ce délais d'une semaine afin de ne pas bâcler la fin de mon histoire (qui est déjà bien avancée) et de vous offrir un personnage des plus complet I love you

PS: félicitations pour ton entrée dans le staff (oui c'est pas la place mais je voulais quand même le dire nabilla )
Invité


Invité

Avec joie, ma belle, délai accordé et bonne chance love
TU ES L'AMOUR, MERCI glom
Xu Liang
avatar

Célébrité : Aaron Yan
Messages : 121
Date d'inscription : 20/01/2017
Rat
Age : 33
Argent : 529
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Gardien (Dragon rouge)

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DRAGON ROUGE

pedro
Invité


Invité

Coucou ma belle, n'oublie pas que tu n'as plus que jusqu'à ce jeudi 9 février pour terminer ta fiche car ton délai arrive à son terme ooo
Invité


Invité

Liang : Coucou toi kkk slurp

Mei : Promis elle sera fini demain soir, car il ne me reste vraiment que la conclusion ! I love you
Huáng Fǔ Wang
avatar

Célébrité : Lee Joon-gi
Messages : 588
Date d'inscription : 10/01/2017
Chien
Age : 34
Argent : 689
Rumeurs : Aucune pour le moment
Emploi et rang : Gardien, Dragon Rouge.

更多信息
Réputation:
20/100  (20/100)

DRAGON ROUGE

J'espère putaing, je t'attends moi hungry




Spoiler:
 
Invité


Invité

C'est bon bébé tu n'as plus à attendre ! nabilla
Yao Ping
avatar

Célébrité : Kim Sang-joong
Messages : 226
Date d'inscription : 10/11/2016
Tigre
Age : 55
Argent : 745
Emploi et rang : Président de Xian

更多信息
Réputation:
100/100  (100/100)

Président

C'était une histoire très intéressante, et moi aussi j'veux pécho Haneul pour le matraque ué U.U Du coup je te valide mais n'oublie pas de vite corriger ce que je t'ai demandé sur skype stp plz J'ai hâte qu'on peaufine notre lien nabilla



Bienvenue chez les BELLES DAMES
Le membre a rempli  correctement sa fiche de présentation
Le membre a posté son activité rp
Le membre a complété son profil
Le membre est ajouté au bottin des avatars
L'étape la plus dure est passée. Maintenant, tu vas pouvoir commencer ton aventure au sein du Lotus Rouge. En premier, il est conseillé de créer sa fiche de liens pour l'évolution de ton personnage. En tant que Belle Dame, tu dois répondre aux attentes des clients ici et te rendre dans ton quartier réservé uniquement aux membres de ton groupe pour comploter si l'envie te vient. Pour loger dans l'hôtel, il faut que tu recenses ta chambre. Pour terminer, tu peux te changer les idées avec l'espace détente et si tu as des questions ou des suggestions vient nous en faire part ici.
L'équipe administrative te souhaite la bienvenue sur Lotus Rouge et de passer un agréable moment parmi nous. Bonne aventure !
Invité


Invité

Merci pour les compliments mon chat nabilla
J'ai modifié tout ça et encore merci pour me l'avoir fait remarquer ♥️
T’inquiètes on va vite mettre notre plan de guerrières en talons en place bébé ! pedro
Contenu sponsorisé



 
Ah Reum × You're part of a machine, you are not a human being
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Besoin aide pour faire part
» Questions divers pour choisir la machine
» Bacchi Espresso, petite machine redoutable.
» aide pour faire part
» comment decouper des cercles sans crafty?
Page 1 sur 1
Sauter vers: